“Ne dites pas à ma mère que je suis voyante, elle me croit libraire à Vancouver”

15 Mar

 

L’auteur, Eileen Cook signe là son premier roman. Américaine, elle vit à Vancouver, ce qui explique pourquoi l’histoire se passe dans cette partie du monde. Et si vous en voulez plus sur elle je vous conseille vivement un tour du côté de son blog plein d’humour.

Personnellement j’ai lu la traduction de Maryvonne Ssossé et non pas la version en anglais.

Ne-dites-pas-a-ma-mere-que-je-suis-voyante--elle-me-croit

 

Pour ce qui est du roman, voila ce que dit la quatrième de couverture :

Quand Doug la quitte après six ans de vie commune, Sophie, libraire à Vancouver, est prête à tout pour le récupérer. C’est pourquoi, lorsqu’elle apprend que sa nouvelle petite amie, la pulpeuse Melanie, s’intéresse au paranormal, elle a une idée aussi folle que diabolique : proposer à sa rivale une fausse consultation de voyance destinée à faire rompre les tourtereaux. Mais rien ne va se passer comme prévu, car Sophie se retrouve vite dépassée par le succès inattendu de ses nouveaux talents… Eileen Cook signe une comédie désopilante portée par une héroïne au caractère bien trempé, maladroite et attachante à souhait.

 

Et maintenant voila ce que moi je dit: “AHAHAHAHAHAHAHAH !”

Un livre qui m’a fait pleurer, oui mais de rire. Certes c’est ce qu’on appelle de la “Chick littérature” comme disait ma prof de lettre de première. Mais ça fait du bien de laisser tomber parfois les oeuvres classiques et d’emporter, le temps des vacances, un livre d’un autre genre. Le titre fun et le dessin de la première de couverture m’a fait fondre, j’ai lu la quatrième de couverture, et avant d’avoir fini le bouquin était acheté. Et quelle bonne idée ! Je l’ai embarqué dans mon périple de l’été 2010 et à mon retour je l’ai prété à toutes mes amies et à ma mère. Leurs ressentis furent similaires au mien, un moment de franche rigolade où chacune de nous se retrouve. Eileen Cook retranscrit des traits féminins qui nous sont communs, des attitudes que l’on a toutes. Sophie s’est faite larguer et elle veut reconquérir l’amour de sa vie. Malheureusement, son Doug a une nouvelle petite amie : la guerre est déclarée ! Laquelle d’entre nous n’a pas en mémoire une histoire similaire ? Et puis, qui n’a pas “l’idée de génie” pour qu’il revienne ? Sophie en tout cas a plus d’un tour dans son sac et décide de devenir voyante pour mener à bien son projet “retour à la maison”. Seulement, peut-on s’improviser voyante sans faire quelques gaffes ? Je ne pense pas. C’est donc dans ce tourbillon de folie que nous emporte la protagoniste que je vous conseille vivement suivre : on en sort sain d’esprit et avec le sourire !

Mon état d’esprit durant la lecture :                                     “ – Doug tu vas prendre cher ! T’aurais jamais dû changé de copine.”

 

 

 

 

Publicités

Say something, don't be shy !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :