Whatever Lola Wants de Nabyl Ayouch

19 Avr

images (3)

Vous voulez de la nouvelle qui croustille, qui fait rire, parler ? Je me suis mise à la danse classique. C’est donc pour cela (ou pas) que je vais vous parler d’un film qui m’a marqué il y a de ça 3 ans et que j’aime toujours autant… Whatever Lola Wants. Oui, un film de danse (comme il en existe des centaines) mais celui-là se passe au Caire et lui donne un aspect différent de tous ceux qui se déroulent aux U.S.A.  Il y a du soleil, des costumes de danse qui diffèrent de ceux du classique ou du hip-hop, il y a la musique qui sent les vacances. 

1Whatever Lola Wants est sorti en 2008 et a été réalisé par le marocain Nabyl Ayouch. Lola est jouée par la talentueuse Laura Ramsey , Zack par Assaâd Bouab (qui est un acteur que j’aime bien) et Youssef est joué par Hichem Rostom. 

Juste un mot sur Nabyl Ayouch, il a également réalisé Ali Zaoua prince de la rue qui vaut le détour malgré la dureté et la douleur que l’on peut ressentir lors du visionnage. Ce film est plein sentiments et de vérité qui nous rappellent la vie que certains enfants ont dans des endroits pas si éloignés que ça.

Après je me permets un petit moment spécial découverte de Assaâd Bouab qui est un acteur marocain qui a fait ses études au Cours Florent à Paris. Je l’ai découvert dans Rose et Noir de Jugnot. Il joue aussi dans Indigènes et Hors-la-loi qui vous diront surement quelque chose (sinon c’est que vous n’avez pas vécu en France ces 10 dernières années). J’ai aussi apprécié Marrock dans lequel il joue. Mais là je vous conseille ce film si vous avez 15 ans et que vous rêvez de vacances à Casablanca.

L’histoire en quelques lignes :

Lola, jeune New-Yorkaise de 25 ans (oui, on débute aux Etats-Unis) n’a qu’un rêve : devenir danseuse. Elle désire plus que tout quitter son job de factrice. Pour cela elle est prête à danser dans le restaurant que tient Youssef, son meilleur ami gay d’origine égyptienne. Et ce devant un chorégraphe célèbre ! Ce soir-là elle rencontre Zack, un autre égyptien. C’est le début d’une idylle qui tourne court rapidement suite à leur différence de culture et de mentalité. Zack rentre en Egypte sans laisser le temps à Lola de faire quoi que ce soit pour le retenir. Elle décide de laisser tomber New-York et d’embarquer pour le Caire. Là elle découvrira un monde différent du sien. Elle devra faire face à la culture de Zack et de Youssef qui diffère de tout ce qu’elle a connu. Et Lola se met en tête de chercher la danseuse orientale Ismahan qu’elle a vu danser sur une VHS lors d’une « soirée » chez Youssef. Peut-être que son destin de danseuse n’était pas à New-York après tout …

whatever-lola-wants-L-3 

Et en bande annonce ça donne quoi ? Tindin ! 

Je ne sais que dire pour « critiquer » ce film car j’en suis juste fan. J’aime l’humour de Youssef, la folie de Lola, la noirceur d’Ismahan et je déteste Zack. Les paysages font rêver, la scène de danse sur le toit parmi les tissus colorés est juste magnifique. 

whatever-lola-wants_19thw_f23w1

 Ce film fait réfléchir sur l’importance du regard des autres, sur le poids des traditions. En effet, si Lola représente l’évolution et permet de nous dévoiler une femme forte qui veut changer les choses, Zack reste enfermé dans le carcan des traditions ancestrales, reflet d’une société passée tout en restant une réalité actuelle.

images (2) images (1)

J’aime beaucoup la musique de ce film et notamment la chanson Whatever Lola Wants interprétée par la grande Natacha Atlas. C’est aussi l’occasion de dire un mot sur le titre. En effet, il correspond très bien a l’histoire, avec le personnage de Lola, mais d’où vient-il ? A l’origine cette chanson populaire avait pour titre « Whatever Lola Wants, Lola Gets ». Ce qui colle encore mieux à Lola mais qui dévoilerais peut-être un peu trop l’histoire. Ecrite et composée en 1955 par Richard Adler et Jerry Ross, cette chanson a été inspirée par une certaine Lola Montez, danseuse d’origine irlandaise ayant côtoyé Georges Sand (entre autres). Elle aurait inspiré le burlesque avec sa « danse de l’araignée » notamment. Pour plus de détail sur Lola Montez je vous laisse avec Wikipédia

Alors mes petits poulets, je vous laisse là et avec le film complet qui est sur Youtube ! 

Et en cadeau ma citation favorite qui est de Youssef :

Pour moi le mec idéal je le rencontre au restaurant, comme ça je n’ai même pas à me déplacer. On va à mon appart’. C’est lui qui paye le taxi. On s’éclate comme des bêtes pendant cinq heures … Et à deux heures du mat’, il se transforme en falafels !”

Bye Bye mes petits poulets !

Say something, don't be shy !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :