Street Culture n°2 : Breakdance

3 Mai

Le breakdance est la partie dansée du hip-hop, elle se développe au même moment et au même endroit que le rap, par les mêmes personnes, par la même « population ». Ce propos reste à nuancer par le fait qu’un second foyer de hip-hop se serait développé sur la côte Ouest durant les années 1970. La spécificité de cette danse reste son côté acrobatique effectué par le breakdancer également nommé B-boy ou B-girl. A l’origine créé pour stopper les conflits entre les gangs, le breakdance est donc un symbole de paix et de respect de l’autre. On ne se combat plus par les armes mais dans des combats de danse. On ne fait plus parti d’un gang mais d’un crew, on garde tout de même l’esprit de groupe, d’appartenance. Ce « combat » s’exécute sans toucher son adversaire.

Au départ cette danse se base sur des imitations de publicités connues et la répétition d’un geste. Par exemple, le danseur pointe du doigt comme le fait l’Oncle Sam sur l’affiche. Le breakdance s’inspire de chansons de James Brown et reprend les danses de l’époque en les modifiants.

En 1982 le breakdance arrive en France et dès 1984 se démocratise avec l’émission H.I.P.H.O.P qui est composé d’un jury de B-boys. C’est cette même année que le groupe Aktual Force (premier groupe n’incluant que des français) se compose.

breakdance_wallpaper_by_f4lc0n1t3-d31tn0t

image trouvée sur Tumblr

Qu’est-ce que réellement cette danse ? Comment se déroule une « battle » ou combat de danse ?

Un danseur se présente au centre d’un cercle que forment les autres B-boys, il effectue quelques pas pour s’échauffer et pour « saluer » son public en quelque sorte. Ensuite il exécute ses figures (au sol ou non). Le but étant de montrer son habilité, sa force et sa rapidité. Chaque crew ou groupe passe tour à tour pour montrer leur danse. Au terme de la battle le public choisit en applaudissant (ce qui est similaire pour les clashes entre rappeurs). Depuis les battles se sont organisées, officialisées et les arbitres ainsi que les juges ont remplacé les applaudimètres. Depuis les années 1990 et la démocratisation du hip-hop on voit un grand nombre d’écoles de danse proposer le « hip-hop » parmi leur choix de danses (on ne trouve pas de cours de « breakdance » à proprement parlé). Cette danse leur apporte une nouvelle clientèle toujours plus nombreuse et venant de tous les milieux. Mais même si nous disposons de cadres légaux et d’encadrements pour ces disciplines, il reste beaucoup de personnes souhaitant préserver les valeurs premières de cet art et du mouvement hip-hop en l’apprenant et en le pratiquant dans la rue.

Un petit +

Publicités

Say something, don't be shy !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :