La Chasse, Nathy

12 Mai

Oyez, Oyez braves gens, une nouvelle chronique a été publiée !

 common-core-standards-reading-requirements

Voilà aujourd’hui c’est avec La Chasse de Nathy que je reviens. Cette nouvelle (gratuite) de 12 pages, publiée aux éditions Lune Ecarlate m’a plu même si je l’ai trouvée trop vague.

Pour trouver cette nouvelle c’est sur le site de l’éditeur !

Voici le résumé :

« Quand la proie n’est pas celui que l’on imagine. La chasse vous entraînera dans une course poursuite étonnante. Venez vous plonger dans une histoire qui vous surprendra. »

 Faire une nouvelle courte c’est bien, surtout quand on détient les talents qu’a Nathy pour vous prendre dans l’histoire et ne pas vous faire décrocher un instant du bouquin. Elle a un style que j’aime, un flux d’actions qui ne laisse pas de répit. Le paysage et l’action qui se déroule semblent ne faire qu’un tellement tout est ancré l’un dans l’autre. Si la chasse fait autant peur c’est parce que le milieu dans lequel elle se déroule est aussi hostile que les chasseurs. A la fin de la course, j’étais aussi essoufflée que l’homme qui est pourchassé. Ses sentiments pour Hélène sont si forts qu’on ressent sa détresse à travers les mots de l’auteur. Vous comprendrez que j’ai aimé lire La Chasse.

Néanmoins quatre-cinq pages de plus avec des détails n’auraient pas été déplaisantes et n’auraient pas changé l’histoire. Ceci aurait juste suffit à nous en dire davantage sur la bête qui poursuit le couple par exemple. Il en va de même avec les gens que l’homme rejoint : sans explication, il fait confiance à ces personnes et va même jusqu’à se laisser convaincre par eux. On en voudrait plus afin de comprendre mieux le cheminement.

Ceci étant dit je dois admettre que j’ai aimé cette histoire, que je me suis vraiment laissée aller. On passe de la peur à la haine, de la tristesse à la rage et de la course aux combats. Les épisodes sanglants sont assez brefs pour ne pas tomber dans des descriptions horribles et se suffisent à eux-mêmes. Toutefois, et cela se lie avec ma critique de départ, il semble aisé pour l’homme d’avoir le dessus sur son ennemi. Or ce n’est pas le cas, un peu plus de détails sur la difficulté à atteindre la « bête » auraient été les bienvenus.

C’est court, c’est gratuit, ça se lit vite et c’est agréable : lisez-le vous n’y perdrez rien, même pas votre temps. Perso, c’est une bonne découverte. Il faudrait que je lise un roman de Nathy afin de voir si ce défaut persiste ou si la volonté de faire une nouvelle très brève l’a empêchée de mettre plus de chose dedans.

la-chasse

En tout cas je dois dire que la couverture vous donne autant la chair de poule que l’entrée dans cette nouvelle ! C’est beau et pourtant vous avez peur.

 

Publicités

Say something, don't be shy !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :