James Salter, Une vie à brûler

8 Juil

« Les grands moments de notre vie ne sont pas toujours immédiatement perceptibles : il peut arriver qu’on en mesure l’importance sur-le-champ ; mais il arrive aussi qu’ils surgissent du passé, bien des années plus tard. Il en va peut-être de même avec les gens.« 

Nostagique, moi ? Jamais !

Nostalgique, moi ? Jamais !

J’ai trouvé cette citation dans Un Jour de David Nicholls et depuis, j’ai envie de lire Une vie à brûler.

Ces mots ont résonné en moi, ont-ils le même effet sur vous ? 

Publicités

Say something, don't be shy !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :