Un monstre à Paris

8 Jan

Bonjour et bienvenue pour cette première critique d’animation de l’année.

Un-monstre-à-Paris

.

C’est avec un film dont j’ai honte de ne pas encore avoir parlé que je reviens. Un film qui a marqué ma vie sentimentale puisque durant 6 mois mon copain a dû supporter les « vivement qu’il sorte, on ira le voir hein, dit promis ? En avant première si on peut ? Peu importe tant qu’on va le voir ensemble. Tu zappes pas, ok ?« . Et ce à chaque fois qu’une affiche promotionnelle nous faisait face. Puis 3 mois après le film (donc en janvier 2012) ce fut le retour de la folie furieuse, avec l’envie d’acheter toutes les galettes où la fève avait un rapport avec le film. J’ai fait souffrir mon copain avec ce film en gros. Malgré ça il est toujours là donc. Je ne l’ai pas assez traumatisé et il m’a offert le DVD à Noël

Je voudrais donc vous parler d’Un Monstre à Paris.

Un-monstre-à-Paris-Présentation-500x374

.

Ce film d’animation aux jolies images de synthèse, sorti dans les salles le 12 octobre 2011, a été réalisé par Bibo Bergeron (qui a fait l’école des Gobelins, la classe non ?). Ce nom ne vous dit rien ? C’est pourtant le réalisateur de Gang de Requin !
Enfin bref, un film d’animation d’origine française ! Ce qui change un peu de nos blockbusters américains, de Disney et Pixar (que j’aime énormément quand même).

Le synopsis trouvé sur Allocine :

« Dans le Paris inondé de 1910, un monstre sème la panique. Traqué sans relâche par le redoutable préfet Maynott, il demeure introuvable… Et si la meilleure cachette était sous les feux de « L’Oiseau Rare », un cabaret où chante Lucille, la star de Montmartre au caractère bien trempé ? »

un monstre paris

.

Je ne sais pas ce que j’ai préféré : Les images ? La bande son ? Les personnages ? L’histoire ?
Tout d’abord je trouve que ce film nous offre une magnifique présentation de Paris. Alors certes, il y a déjà eu les Aristochats, Ratatouille ou encore Les Triplettes de Belleville, mais ça ne fait jamais de mal de voir notre capitale ainsi transposée dans un conte…
Les images sont magnifiques, la coloration laisse rêveur et les décors du début du XXe siècle sont inouïs. J’ai adoré voir les voitures, Montmartre et son tramway, le dirigeable ou encore la serre où Raoul doit livrer du terreaux.
Venons-en à l’histoire. Si celle-ci semble simple et bon enfant, elle est pleine d’amour, de justice et de tolérance, avec beaucoup d’humour. J’ai vraiment été attendrie par le justesse des mots, la beauté des scènes d’amours qui sont tant représentatives de ce que les étrangers imaginent lorsque l’on parle de Paris.
La bande originale m’a touchée bien avant que je ne vois le film pour la première fois avec cette union de voix faite entre M et Vanessa Paradis. Ces deux là étaient fait pour chanter ensemble. C’est touchant, joli et agréable pour les oreilles. Franchement, n’avez-vous jamais fredonné « La Seine » ? Personnellement j’ai un petit coup de cœur pour « Papa Paname« .

Enfin les personnages… Tous avec leurs particularités. Je reviens en premier sur le policier, Pâté. On a presque envie de le prendre dans les bras comme un doudou. Il est marrant et on a pitié de tout ce que lui fait vivre l’affreux Préfet Maynott. La fleuriste tout comme le voleur sont des personnages secondaires que j’ai adoré toutefois pas autant que le singe ! Mais Lucille reste la plus jolie et la plus gracieuse fille de ce film. Elle est piquante mais représente la douceur, ingénue et pleine de ressource. C’est l’ange de Paris ! Raoul, à demi pathétique et surtout bricoleur nous dévoile au fur et à mesure sa personnalité cachée. Je ne parle pas du monstre pour ne rien dévoiler si vous n’avez pas vu le film. Quand à Emile et Maud, ils forment le couple introverti le plus charmant de l’univers. « So cute » comme disent les anglaises !

Voilà un film agréable à voir en famille, en amoureux ou en égoïste !
Je vous quitte avec un extrait.

Un-monstre-à-Paris-Affiche-France-1-374x500

.

Publicités

Say something, don't be shy !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :