Festival International de la Bande-Dessinée

7 Fév

Bonjour !!

Alors voilà, j’ai fini exposé, trucs importants pour des projets de groupe et je suis enfin totalement là pour mon blog !
Vous avez sûrement envie que je vous relate mon super weekend à Angoulême après tout ce que j’ai dit et mes critiques spéciales pré-festival.

41

.

Tout débute jeudi 30 janvier vers 20h, avec Amarüel nous nous sommes dit : pourquoi nous n’irions pas au Festival International de la Bande Dessinée ? Et hop 10h00 le lendemain, après une nuit très courte à cause de la joie, nous sommes parties sur les routes nationales françaises en Twingo (immatriculée 56) et ce durant 9h afin de rejoindre Cognac, notre lieu de logement. Entre carte et GPS, musiques chantées (NE ME DITES PLUS JAMAIS PURPLE RAIN) et villages aux noms incongrus (Malicone, Chez Bruneaud, tout y faut …) la journée fût chargée ! Vers 20h nous avons atteint notre but ultime. Je remercie ma super hyper copine (Sac de Couchage) car sans elle je n’aurais pas pu partir faute de logement !

MALICORNE
9h00 le samedi 1 février : branle-bas de combat ! C’est le départ pour Angoulêmesous la pluie que nous avions ramené de Normandie – !
Une brève visite de la ville suffit à nous faire dire qu’en fait c’est un lieu assez sympa et que l’été la luminosité des pierres sur les remparts doit être vraiment jolie. On s’extasie devant tant de prestance et de beauté. Je me dis que c’est la honte d’avoir vécu à Bordeaux et de ne jamais avoir mis les pieds ici, mais bon, il est trop tard pour regretter quoi que ce soit, je suis là et y a pléthore d’artistes alors j’ai autre chose à faire que de penser à ça. Amarüel ne tenant plus en place, nous tentons de trouver l’expo sur le Transperceneige. Dans le même bâtiment je tombe nez à nez avec une petite fille fêtant ses 50 ans, une petite fille que j’adore, qui m’a fait et me fait rire : MAFALDA ! Vu que nous sommes un vieux couple avec Amarüel, on se chamaille un peu et on fini par réussir à faire le tour des deux expos. Mais moi rien ne me suffit jamais, en bonne ANKAMA fan, je veux aller sur le stand, alors je fais des pieds et des mains pour que l’on y aille : tout de suite maintenant ! Amarüel n’est pas dure à convaincre, elle rêve de voir Florent Maudoux … Alors Zoù on s’y rend ! Y a pas grand monde, il doit être 10h40 alors on en profite avant la cohue de l’aprem. On cherche le stand d’Ankama qui est tout au fond (pas trop non plus mais quand même) et là l’incroyable se passe. Amarüel me dit « tu as vu qui est là ?« , je réponds « oui, oui » avec un grand sourire mais nous ne parlions pas de la même personne … Elle venait de voir Florent Maudoux et moi je rigolais de voir notre libraire BD du Havre juste là devant nous. Nous voulons nous inscrire pour les tirages au sort de dédicaces, Amarüel pour Maudoux, moi pour RUN mais ce n’est qu’à 14h que ce sera possible alors nous partons faire le tour des stands. Que c’est dure de ne pas tout prendre sous le bras en disant je veux lire ça, je veux lire ça et ça oh une édition collector. BREF un salon quoi. Le midi c’est direction le stand de SOLEIL pour faire dédicacer HERO CORP … Un grand moment de n’importe quoi. Déjà y a l’attente qui dure, dure, dure et dure encore mais bon c’est normal, comme je disais c’est un festival (oui mais je n’ai pas l’habitude). Et après, la grande question : je lui dis quoi à Simon Astier ? Moi j’ai pris la décision – non préméditée – de l’agresser verbalement un tant soit peu. En gros, il « jette » la BD d’Amarüel à Sébastien Lalanne et moi, horripilée à l’idée qu’il fasse de même avec ma BD je lui dis de « prendre soin de mes affaires« , que ça abîme la tranche toussa toussa. J’avais commencé à me mettre dans une situation périlleuse qui n’a fait qu’empirer quand je lui ai dit que son niveau d’anglais laisser à désirer et qu’Amarüel s’est moqué de sa façon de compter – « tome tou (2) » et v’là que je fais 3 avec les doigts – ce qui m’a valu une dédicace de la mort qui tue que Sébatien Lalanne à fini avec son « tu est » que j’ai corrigé, les fautes de français juste : NO WAY ! Alors ça donne « tu estrop » … je vous laisse admirer la suite ! Sur l’instant ils m’ont demandé si j’étais au FN et si j’étais la « Justicière de la langue française« , un super héros à inventer !

hero corp

ZE CLASSE

Dans tout les cas j’ai assez marqué les esprits pour que dans la journée ils se rappellent de nous et en nous voyant nous disent « ah nan, pas vous, on en a eu assez.« 

Allez, LA SUITE, LA SUITE !

Je suis une fille et Amarüel aussi, autrement dit : des pisseuses. – l’instant toilettes d’Angoulême – donc je sors des toilettes la prems et qui je vois ? Olivier Péru ! Amarüel étant fana de lui aussi, j’entame la causette pour qu’elle ait le temps de le (re)voir après ce moment intense sur le stand d’Hero Corp. Du coup entre ses 3 taffs de cigarettes nous avons échangés quelques mots et on s’est donné rendez-vous dans quelque mois aux Imaginales à Epinal
Je crois qu’après on a mangé, ou nous sommes retournés au stand d’ANKAMA pour s’inscrire sur les listes du tirage au sort. L’aprem s’est déroulée calmement, entre tous les stands (celui de Dargaud était beau BLACK SAD Powaaaa).
Vers 16h de retour à ANKAMA oui je sais on en parle trop … Mais c’est la vie ! Et là, Amarüel n’a pas été sélectionné pour faire dédicacer Rouge tome 2 (qu’elle a eu en avant-première, la classe). J’en profite pour voir F. Descraques (du Visiteur du Futur) \o/ joie joie joie. Et j’attends les résultats pour RUN. Notre libraire de Label Bulles nous rejoins et là ça fait des chocapics (non enfin presque), je suis tirées au sort dans les 5 qui vont avoir une dédicace de RUN pour MUTAFUKAZ

RUN ANGELINO

Angélino

PAIX, AMOUR ET GLOIRE A ANKAMA.

RUN MUTAFUKAZ

Art Toys

Le chemin est long et périlleux mais la quête en vaut la peine Je finis avec un Art Toys de Mutafukaz à faire dédicacer pour « mon libraire » (tant que j’y suis heiin) alors qu’il ne le méritait pas, il venait de se moquer de moi, aller faire dédicacer le TOME 4 en édition pas collector – j’ai le tome 3 en belle édition du coup pour que le tome 4 ai de la valeur aussi j’ai choisi de faire dédicacer celui-ci, c’est mon choix quoi ?!? – mais du coup j’ai eu l’occasion de parler avec Maliki et Run d’un potentiel Cross-over de leur monde. Des cafards roses, des cafards mignons, des cafards à paillettes ? Perso j’adorerais voir Maliki rencontrer Angelino, ça ferais : En rose et noir ♪ [ Ok, je sors ].

C’est sur cette douce folie que la journée s’est achevée et nous nous sommes rentrée à Cognac pour une soirée aussi cool que la journée. Enfin c’est ce que nous nous étions dit si je n’étais pas un gros boulet … On a fini embourbées dans les vignes avec la Twingo \o/, appelez-moi Champion ! Toutefois, pour ma défense j’ai terminé pleine de boue mais j’ai réussi à résoudre le problème with my BRAIN ! Donc avec Amarüel nous avons rejoint ma copine de la mort qui avait fini son boulot pour manger dans une petite brasserie trop cool avec un serveur qui venait de Papeete et qui ne comprenais pas trop ce que je lui disais mais bon.

Dimanche 2 février, 9h00 : de retour à Angoulême mais cette fois-ci à 4 ! Amarüel, ma copine et son copain ainsi que moi-même. Nous avons fait les expos et j’ai un faible pour Ernest et Rebecca tout de même. On a pu jouer à la marelle, vous n’imaginez pas ce que c’est agréable. L’expo des 10 ans des Légendaires nous as aussi permis de retomber en enfance. Je pourrais tout vous dire mais je pense avoir fait les points marquants du week-end alors je ne vais pas développer plus. Quoi que, j’ai zappé un point important, tout le week-end on a mangé des Jelly Belly, ces bonbons anglais de la mort qui ont inspiré les dragées surprises de Bertie Crochue dans Harry Potter, toutes les surprises ne sont pas bonnes.

marelle

La marelle

Le retour en Haute-Normandie fût aussi le fruit de belles péripéties comme le fait de renverser mon café sur mes genoux – ne vous inquiétez pas je ne me suis pas brûlée, ah vous rigoliez de moi ?! Ok, je m’incline j’ai la poisse – ou encore un (léger) détour de 5km. Mais je n’ai pas été malade en voiture, ce qui est un exploit !

J’ai beaucoup chanté, Amarüel encore plus … La BO du Week-end ? Un mix entre Kyo, Good Charlotte, Matmatha, Franky Vincent et la marche impériale de Star Wars, y a aussi un peu de Katy Perry et beaucoup de Purple Rain.

rebecca 1

xoxo

Un week end de folie, un week end de joie, un week end comme j’aime !

Bilan : je veux y retourner l’an prochain mais à partir du début pour qu’il y ait moins de monde !

–> Retrouvez les tribulations d’Amarüel par ici !

Publicités

Say something, don't be shy !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :