On les aura, de Barroux – Critique littéraire bande dessinée

19 Fév

Il y a quelques semaines j’étais au festival Le Goût des Autres du Havre et j’ai vu la prestation de Barroux en spectacle, adapté de sa bande dessinée « On les aura« . Et depuis j’y repense souvent. J’avais envie de vous partager mon avis sur son ouvrage et vous donner quelques informations sur ce qu’un livre de ce type peut donner en spectacle.

On les aura, Barroux

.

« On les aura » est une « bande dessinée » faite à partir d’un journal de poilu trouvé par Barroux lors d’un débarras. A la base, il est illustrateur pour les enfants. Mais là il décide qu’il peut, qu’il doit en faire quelque chose, pour la mémoire … Le rendu final c’est un journal, un carnet illustré avec les propos d’un poilu en vis à vis avec le dessin de Barroux pour leur donner vie.

Le synopsis ? Il vous en faut un ?
Nous embarquons pour un voyage dans le passé, au début de la Grande Guerre, de la Der des Der … Au fil des pages nous suivons les pérégrinations d’un soldat, de Août 1941 à Septembre de la même année.

En noir et blanc, sur un fond tragique, Barroux redonne vie à un soldat tombé dans l’oubli. De la mobilisation au front, en passant par les blessés, cet inconnu nous transporte dans la réalité d’un début de guerre, dans un basculement de vie, dans un moment où tout est flou. Quant à Barroux, il illustre parfaitement ce bel ouvrage, plein de vérité avec des témoignages doux malgré des propos forts.

Barroux, On les aura

.

Un mot du spectacle. J’ai été subjuguée par ce que j’ai vu. Barroux lisait le carnet, et dessinait en même temps certaines scènes. Son dessin était retransmis sur écran géant, ce qui permettait d’admirer en direct les traits donnant vie au texte, aux mots prononcés juste avant. La guitare électrique qui rythmait le tout était une astuce ingénieuse pour bruiter les combats, pour donner le tempo, pour faire gronder le texte, le faire rugir. Une prestation qui n’a laissé personne indifférent.

Alors, si vous avez l’occasion de voir ce spectacle, n’hésitez pas une seconde. Et sinon, laissez vous emporter par la bande dessinée « On les aura« , de Barroux.

 

Publicités

Say something, don't be shy !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :