Murena, de Dufaux et Delaby – Critique littéraire bande dessinée

23 Fév

Cette semaine, ce sera une critique de BD que je qualifierais de classique puisque je voudrais vous parler de Murena de Dufaux et Delaby ! J’ai découvert cette série il y a quelques années de cela. Elle m’a servi au cours de mon cursus scolaire en histoire. C’est une série qui a de l’âge. Débutée en 1997 et publiée chez Dargaud, Murena compte à ce jour 9 tomes tous aussi bons les uns que les autres. Une bande dessinée bien travaillée et dont le scénario exalte avec brio la vie à Rome sous Claude, puis sous Néron. L’histoire autant que les dessins nous permettent de remonter le temps et d’arriver au cœur des conflits de la Rome antique.

P. Delaby

P. DELABY

Cette critique, c’est aussi un hommage à Philipe Delaby, décédé il y a moins d’un mois mais qui restera parmi les grands de la BD, via Murena. Une jolie façon de devenir immortel.

Murena tome 1

Couverture Tome 1

J’aime particulièrement les références aux textes latins, et toutes les recherches qui ont été effectuées pour coller le plus possible à « la réalité ». Je mets ceci entre guillemets puisque, si les décors, les costumes et beaucoup de choses tentent d’être réalistes, le scénario n’est que basé sur l’Histoire et s’en détache pour nous offrir une adaptation originale. Le point que je pose sur le débat entre histoire et fiction dans la bande dessinée a été abordé lors du festival Le Goût des Autres et je trouve que c’est un sujet intéressant. En effet, les auteurs de BD nous donnent à voir, plus que dans un roman, puisqu’il s’agit de quelque chose de graphique. Il convient donc d’être réaliste si l’on veut traiter d’un sujet dit historique, comme dans Murena, ou encore lorsqu’il s’agit de bande dessinée sur la guerre (cf : Tardi). Les auteurs font un véritable travail de documentation et de recherche. Le scénario s’éloigne de ce qui s’est vraiment passé, mais ce n’est pas quelque chose de négatif. En effet, leur désir est de nous montrer un fait divers venant de leur imagination, mais prenant pour cadre un fait réel. C’est ainsi qu’il faut comprendre ce genre. On a tous appris et retenu plein de

Couverture tome 9

Murena tome 9

choses sur les romains et les gaulois grâce à Asterix ! Sur l’Egypte antique via Papyrus ! Cette BD historique (comme nombre d’autres) n’a pas pour vocation de dévoiler l’histoire telle qu’elle a eu lieu, mais bien de faire vivre une histoire dans la grande Histoire.

Bref, cette digression faite, je souhaite vous dire à quel point Murena est une bande dessinée de qualité ! Chacun des 9 tomes est une histoire prenante. Jamais on ne s’ennuie, et à chaque fois l’intrigue

reprend son souffle. Une flamme qui n’a de cesse d’être ravivée pour le plaisir du lecteur ! Côté illustration, c’est vraiment un travail magnifique, hors du temps, comme une plongée dans l’Antiquité. J’ai adoré les gladiateurs dans le tome 1. Et j’ai également aimé l’arrivée des conflits de religion dans les derniers tomes …

Murena Gladiateurs

Scène avec des gladiateurs

Cette série est déjà tellement connue que vous ne devriez pas avoir de mal à la découvrir par vous-même si vous voulez en savoir plus ! Je crois que sinon je vais en dire trop. Et ce ne serait pas servir cette bande dessinée de talent qu’il est bon de savourer. Surtout maintenant que P. Delaby n’est plus là pour nous faire rêver.

Je vous laisse aller parcourir le blog de P. Delaby reprit en main par sa femme !

Publicités

Une Réponse to “Murena, de Dufaux et Delaby – Critique littéraire bande dessinée”

  1. Adrien Nicolas 6 avril 2014 à 22 h 07 min #

    C’est triste, j’ignorais son décès.

Say something, don't be shy !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :