Journey – Critique de jeux vidéo

27 Fév
Journey Logo

.

Parlons de jeux vidéo avec Journey sur Playstation 3. Voilà, ce n’est pas habituel mais j’avais envie de vous faire partager mon expérience de jeu. Car au-delà de la lecture, il m’arrive de temps à autre de jouer sur mon PC ou sur une console, quand il y en a une qui se présente. Ce fut le cas avec Journey. J’en avais entendu parler sur le net et par Almanza. Le style et les décors me semblaient à couper le souffle, mais je ne voyais pas en quoi le jeu était « original », puisqu’il n’y a pas d’histoire à proprement parler. Et en fait, il faut y jouer pour savourer toute la poésie du jeu.

Alors Journey c’est quoi ?

C’est donc un jeu vidéo édité par Sony sur PS3 et développé par Thatgamecompany. Sorti en mars 2012 en France, je n’ai eu la chance d’y jouer qu’en février 2014 (il m’en aura fallu du temps). Lorsque vous achetez ce jeu, il vous est fourni avec 2 autres que sont FlOw et Flower. Ainsi semblent avoir été réunis les 3 éléments que sont l’air (avec Flower), l’eau (avec FlOw) et la terre – voire la terre de feu – avec Journey.

Journey Screenshot

Des couleurs chaudes, un décors magique : Journey

Et l’histoire dans tout ça ?

Beaucoup ont tenté d’en parler et je ne me sens pas à mon aise pour vous dire quoi que ce soit de mieux. Alors je vais faire tout mon possible pour que ça semble juste.
Tout d’abord on incarne une personne étrange, avec une cape rouge sur laquelle sont brodés des liserés oranges (plus vous finissez de parties, plus nombreux seront les liserés). Seul face à l’immensité du monde, il vous faudra prier pour voir apparaître un être mystique. Ou bien jouer en ligne pour pouvoir avoir un « contact » avec les autres joueurs. Le but ultime de votre personnage est d’atteindre LA montagne.

Journey, screeshot de la montagne

La montagne, le but ultime

Les décors, parlons-en. Ils semblent tellement grands face à nous. Que sommes-nous face à la nature ? Face à la volonté du vent par exemple. Voguant d’une terre aride à un milieu glacial, Journey (qui veut dire voyage hein) nous emporte dans un périple aux climats divers. Avec des luminosités grandioses, des images qui restent … Un souvenir digne d’un véritable voyage !

Regardez le trailer vous verrez !

Mon avis ?

Je devrais jouer plus souvent, c’est bon pour ma santé ! Et j’aime ça en plus. Ce jeu est typiquement le genre d’expérience que j’aime. En 2h30, le jeu est largement fini : on a traversé tous les mondes. Mais en même temps, l’aspect poétique laisse une certaine envie de recommencer. Un jeu qui montre que sans un mot, juste avec des images et de la musique, on peut faire passer un message (assez écolo) et faire un jeu inoubliable. Entre contemplation, réflexion et imagination ce jeu n’aura de cesse de réveiller l’âme du poète qui sommeille en vous.

Journey screenshot

De la poésie à l’état pur

Publicités

Say something, don't be shy !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :