Le cirque – Journal d’un dompteur de chaises de I. Surducan – Critique littéraire de bande dessinée

10 Avr

BON JOUR !

Vous sentez l’excitation ? Moi j’en suis remplie par le fait de vous faire découvrir – si ce n’est pas déjà le cas – une véritable pépite onirique !
Le cirque – Journal d’un dompteur de chaises est une jolie fable, un rêve dessiné par Iléanna Surducan et publié par Makaka en 2012.

Le Cirque - journal d'un dompteur de chaises

Le Cirque – journal d’un dompteur de chaises

Un dompteur de chaises ? Vraiment ?

« Manu rêve d’être dompteur de chaises car il sait qu’elles sont vivantes et il connaît leur personnalité hors du commun. Cependant, dans une ville sous dictature qui glorifie les sciences et la raison, son espoir semble bien vain. Mais au-delà des frontières de la cité – que les habitants n’ont pas le droit de franchir – se trouve Le Cirque, un univers mystérieux où tous les songes sont permis. »

Une BD pour des esprits rêveurs et imaginatifs

J’ai vu cette bande dessinée à la bibliothèque, ce sont ses couleurs de feux qui ont attiré mon regard. Une fois posé sur cet ouvrage de format assez petit pour une BD, j’ai vu le titre et je n’ai pas hésité, il me fallait l’emprunter et lire cet OVNI.
Des couleurs à n’en plus finir, des couleurs et une lumière qui est symbole de vie, de création et d’espoir dans un monde où le gris, les ombres et la tristesse sont synonymes du monde réel, industriel, trop cadré pour Manu, notre héros. Chaque nuit il s’évade dans un cirque à mi chemin entre sa réalité et ses rêves Manu va devoir aider Le Cirque et ses artistes à survivre à la fin des rêves dans le monde réel, survivre à la peur et à la rationalisation totale qui ne va pas de pair avec l’inventivité des artistes du cirque.

Le cirque illuminera vos nuits !

Le cirque illuminera vos nuits !

Merci à I. Surducan pour ces graphismes à l’image d’un cirque : colorés avec une dominante de couleurs chaudes en contraste avec le noir et blanc. Les personnages sont attachants et l’on aimerait tant suivre Manu à la fin, l’épauler … Savoir de quoi sa vie sera faite.
Une lecture magique, délicate et tellement irréelle qu’on aime y croire !

Encore sur le net au lieu de sortir des limites du « possible » ?

On ne peut pas être dompteur de chaises ! Même certains dans le Cirque semblent sceptiques, mais dans le fond, pourquoi pas ? Manu semble les comprendre lui, toutes ces chaises. Alors laissons le faire pour notre plus grand plaisir de lecteur.
Suivez-le et vous saurez ce qu’un tabouret ou un canapé est capable !

Manu, dompteur de chaises

Manu, dompteur de chaises

Je n’ai pas envie de vous en dire plus. Le rêve n’est qu’à porté de librairie ou de bibliothèque. Saurez-vous le saisir ?

Publicités

Say something, don't be shy !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :