47 Rônin – Critique de film

15 Avr

Après ce beau weekend, nous pourrions nous demander qui est passé par une salle de cinéma ? Mais avec une sortie telle que 47 rônin, je fais partie des gens qui ont accouru dans la première salle avec mes lunettes 3D pour voir ce nouveau chef-d’oeuvre !

Ce film, sorti le 9 avril 2014 au cinéma a été réalisé par Carl Erik Rinsch. On y retrouve des acteurs de renoms comme … Keanu Reeves ou Hiroyuki Sanada.

Une superprod’ américaine aux accents nippons, ça vous tente ?
Let’s go !

Le synopsis

De samouraïs ils sont passés à rônin !

De samouraïs ils sont passés à rônin !

Un perfide seigneur de guerre ayant tué leur maître et banni leur tribu, 47 samouraïs errants jurent de se venger et de restaurer l’honneur de leurs compatriotes. Arrachés à leurs foyers et perdus aux quatre coins des terres connues, cette poignée de rebelles se voit contrainte de recourir à l’aide de Kai – un demi sang qu’ils avaient jadis renié – lors de leur combat à travers un univers violent, peuplé de monstres mythologiques, de métamorphoses maléfiques et d’effroyables dangers. Cet exil sera l’occasion pour cet esclave rejeté de se révéler leur arme la plus redoutable, et de devenir la figure héroïque qui donnera à cette troupe d’insoumis l’énergie de marquer à jamais l’éternité.

Mon avis

Voici un film magnifique sur le plan visuel avec des paysages verdoyants à vous couper le souffle. Les costumes sont jolis et la robe verte me faisait très envie (mais ceci est une autre histoire).

Les paysages verdoyants

Les paysages verdoyants

Toutefois, ce film a parfois quelques lacunes je dirais. Certains passages deviennent comique tant ils manquent de vraisemblances –SPOILER– comme le moment où le dragon apparaît.

Pour ce qui est de l’utilisation de la 3D, même si je ne la juge pas indispensable pour ce film, elle apporte certains plus agréable. Le réalisateur s’en est réellement servis et n’a pas juste fait de la « profondeur ». Lorsqu’une arme est projetée, on a l’impression qu’elle nous arrive dessus.
Un effet sympa qui reste tout de même accessoire.

Les acteurs nous embarquent dans un Japon traditionnel où les règles sont strictes et la hiérarchie bien organisée. Nous voici pris au cœur d’un conflit d’intérêt où tout un groupe de samouraï se voit destitué de leur rang, de leur honneur et deviennent des « vagabonds », des rônins. Pour venger leur maître ils sont prêts à tout. De toutes façon, après être devenus des parias, peuvent-ils tomber encore plus bas ?

Cet affiche est sublime

Cet affiche est sublime

Voici une histoire qui retrace la chute d’un groupe d’hommes prêt à tout pour retrouver leur gloire et leur honneur.

Un petit plus

Je ressort de cette séance avec l’envie d’en découdre, je ne tiens plus en place et je crois que je me prends pour un samouraï … S’en est fini de moi, je retourne lire Katana de Bizien – que je vous conseille.

Alors, allez-vous tenter l’expérience ?

47 Rônin

47 Rônin

Publicités

Say something, don't be shy !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :