Abélard de Hautière et Dilliès – Critique littéraire de bande dessinée

19 Avr

Coucou,

Abélard tome 1

Abélard tome 1

Un peu de douceur et de poésie dans un monde où tout va vite, tout est instantanée. La durée de nos rêves semble aussi longue que le zapping TV. Voilà que je deviens philosophe après avoir lu Abélard de Hautière et Dilliès, une BD en deux tomes issue des fourneaux de Dargaux. Merci à Camille qui m’a conseillé cette lecture en me laissant ce lien.

C’est quoi l’histoire ?

Abélard quitte son marais et part à la recherche d’une machine volante. En chemin il rencontre Gaston, qui a

Abélard tome 2

Abélard tome 2

autant les pieds sur terre qu’Abélard a la tête dans les étoiles. Chacun va faire partager à l’autre sa vision de la vie. Aucun des deux ne sortira indemne de cette confrontation.

L’après lecture …

Je suis émue, un peu triste, un peu rêveuse, je fais la moue. Cette BD laisse un sillage de douceur et de rêverie. Que le graphisme est beau, les couleurs enchantent et le propos est saisissant.
Voilà une bande dessinée, une qui frappe et ne s’oublie pas. Elle ne frappe pas avec force, elle frappe par son éclat ! Un style brillant aux couleurs pastelles.

L’anthropomorphisme dans la BD un sujet que j’adore ! (Si vous voulez d’autres titres : Black Sad, … A la Folie, De capes et de crocs, etc …)

Abélard

Abélard

Mon avis

Je crois que vous l’aurez compris, je suis conquise par ces deux tomes. Enivrée de douceur, je vais faire de beaux rêves. Parfois la vie c’est triste mais elle vaut d’être vécue sinon à quoi bon ? C’est ce que je tirerais notamment de cette BD qui peut offrir 1000 morales selon ce que vous accepterez de voir en la lisant. On a tous des traits de caractères de chacun des personnages en nous et c’est ce qui les rend si proches et si humains. On les comprend, on les conçoit, on se projette dedans. Une BD que je conseillerais de lire en classe pour une approche de ce type de lecture – chose que l’on ne fait pas assez : étudier un peu de BD, mais je ne vais pas faire polémique, ce n’est pas le but !

Abélard prophétie

Abélard prophétie

En une phrase :

Une bande dessinée que l’on devrait lire !
C’est simple, concis et efficace ?

Bon maintenant vivement que j’ai fini de lire Betty Blues !

Abélard déccroche la lune

« J’irais au bout de mes rêves, tout au bout de mes rêves … »

Publicités

2 Réponses to “Abélard de Hautière et Dilliès – Critique littéraire de bande dessinée”

  1. Camille 22 avril 2014 à 9 h 36 min #

    Très belle critique !
    Bonne lecture de Betty Blues !

Say something, don't be shy !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :