Archive | mai, 2014

J’aime Ankama, et toi ?

31 Mai

Bonjour,

 Je suis de retour pour ne pas vous jouer un mauvais tour !

NON je ne vous ai pas oublié !
NON je n’ai pas eu le temps de beaucoup lire en mai …
NON je n’ai pas abandonné ce blog  …
OUI, vous m’avez manqué.
J’ai juste eu le mois le plus chargé en devoirs et autres obligations personnelles.

Je vous ai préparé pour mon retour un article spécial ANKAMA ! J’avais envie de vous présenter cette maison d’édition qui me tient à coeur.

ANKAMA

ANKAMA

Description d’ANKAMA

Cette société a été fondée à Roubaix en 2001 par trois amis qui donnèrent les deux premières lettres de leurs prénoms pour former le nom d’Ankama (ANthony Roux, KAmille Chafer et « MAnu » Darras). Dès 2005, leur premier jeu vidéo DOFUS est reconnu et apprécié des joueurs. Ankama-Edition voit le jour et des histoires basées sur le monde de Dofus sont publiées en version papier.

.

Dofus

Aujourd’hui Ankama est une société plurale qui fait des jeux vidéos, de l’animation avec le dessin animée Wakfu et de l’éditions. C’est le début de la gloire pour l’entreprise qui ne fait que croître depuis cette époque. Le nombre de salarié passe de 10 en 2003 à 450 en 2013. Il y a environ un an Emmanuel Darras, un des fondateurs quitte l’aventure, ce dernier a été remplacé par Olivier Comte au poste de Directeur Général en Octobre 2013. Aujourd’hui la société a des projets d’expansion à l’international avec notamment l’ouverture d’une succursale au Canada et à Singapour. Wakfu s’exporte et ouvre l’univers des possibles à cette entreprise.

Olivier Comte s’explique :
« Singapour représente une position-clé pour nous. Notre bureau là-bas soutiendra le lancement de Wakfu ainsi que d’autres projets et licences en Asie. Nous avions besoin d’une équipe dédiée qui ait la connaissance des spécificités des marchés asiatiques et soit proche de nos partenaires et clients potentiels. Toutes nos opérations en Asie seront dirigées à partir de ce bureau, y compris les signatures de partenariats et les événements. »

Enfin si vous voulez en savoir plus sur Anthony Roux, je vous laisse lire une très bonne interview qui montre ce directeur dans toute son ambivalence. Entre une entreprise à l’américaine et une réalité française : Ankama sait séduire et se faire haïr.

Maintenant venons en à l’édition pure et dure !

ANKAMA à part DOFUS, ils font quoi ?

1- Les Mangas

Dofus T1

Dofus T1

Cette maison d’édition a d’abord été connu pour ses mangas, le plus connu étant Dofus et Wakfu par la suite. Ces deux titres sont issus des jeux vidéos et mettent en scène des personnages de ces univers. Même si on ne joue pas au jeu, ces mangas sont compréhensibles et drôles.

Aujourd’hui leur offre s’est diversifiée avec des ouvrages comme City Hall de Rémi Guérin dont le tome 5 est sortie le 23 mai 2014. Je vous conseille cette série et je vous laisse avec le résumé du synopsis donnée par Ankama:

« Imaginez un monde où tout ce que vous écririez prendrait vie. Imaginez maintenant qu’un individu ait décidé

City Hall T6

City Hall T6

d’utiliser cette arme avec les plus sombres desseins… À situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle ! Les forces de police de City Hall n’ont d’autre choix que de faire appel à deux des plus fines plumes de Londres : Jules Verne et Arthur Conan Doyle… »

Un autre titre phare de leur manga qui n’en est qu’à son second tome est RADIANT de Tony Valente. Amateur de sorcellerie, de pouvoirs magiques, Radiant est le manga qu’il vous faut ! Accompagnez Seth dans sa quête et dans l’apprentissage de la maîtrise de ses pouvoirs.

Radiant T1

Radiant T1

« Seth est un aspirant sorcier de la région des Pompo Hills. Comme tous les sorciers, c’est un « infecté » : un des rares êtres vivants ayant survécu au contact des Némésis, ces créatures tombées du ciel qui contaminent et déciment tous ceux qu’elles touchent. Son apparente immunité lui a fait choisir une voie qui lui semblait toute désignée : devenir Chasseur et combattre les Némésis.
Mais plus que ça, Seth souhaite s’engager dans une quête qui dépasse la simple chasse aux monstres… Entouré d’une faction de sorciers, il parcourt le monde à la recherche du Radiant, le berceau présumé des Némésis, sous l’œil terrible de l’Inquisition… »

Maintenant, je vais vous présenter un manga japonais édité en France par Ankama. Il s’agit de SOIL qui se compose actuellement de 11 tomes. L’auteur, Atsushi Kaneko, travaille et vie à Tokyo. Il nous emmène dans une enquête policière à travers une ville étrange.

Soil T1

Soil T1

« La ville de Soil, d’ordinaire plutôt calme, se réveille ce matin-là très agitée : une famille sans problème a soudainement disparu ! Cette petite banlieue résidentielle est sous le choc. Deux détectives, Yokoi et Onoda, sont alors dépêchés sur les lieux, chargés de trouver le fin mot de l’histoire. Mais cette enquête qui paraît banale, au premier abord, va rapidement tourner à l’énigme mortelle pour ces deux policiers… Car dans cette ville trompe-l’œil, rien n’est tel qu’il paraît ! Et quand la façade s’effrite, le décor ambiant n’est pas beau à voir ! »

Le dernier manga que je vais vous présenter qui fait partie des titres phares de chez ANKAMA est Debaser de Raf. Amateurs de rock, de manga et de Paris voici un titre fait pour vous !

Debaser T1

Debaser T1

« Paris 2020. Mundial, la major du disque, impose à la France sa pop mielleuse et fade. Le gouvernement sécuritaire est partie prenante dans l’abrutissement des masses : toute autre forme de musique est interdite ! Réunis un peu malgré eux, deux jeunes vont se dresser contre ce système gangrené. Joshua le rebelle et Anna l’intello vont livrer une « Battle of Paris », hommage au célèbre « The battle of Los Angeles », du groupe Rage Against The Machine. Attention, quand on joue du son prohibé et subversif : il faut courir vite, très vite face à la répression étatique. Un manga Rock&Roll aussi inflammable que la musique qui inspire visiblement son auteur. »

2- Jeunesse

Ankama Jeunesse

Ankama Jeunesse

 

Un aspect d’Ankama très peu connu ce sont ses publications jeunesses ! Avec seulement deux titres pour le moment, nous espérons que la maison d’édition développera ce secteur prometteur.

– RAMAYANA : La Divine Russe, Sanjay Patel

Ramayana

Ramayana

« Laissez-vous envoûter par l’histoire de Rama, ce prince charismatique voué à un grand destin, qui se lança dans une quête épique pour sauver sa femme enlevée par un roi démon. Voilà comment débute le Ramayana, l’une des légendes fondatrices de la mythologie hindoue.
Sanjay Patel adapte dans son album cette histoire vieille de 2 500 ans qui illustre encore aujourd’hui avec une étonnante perspicacité les défauts et les conflits qui façonnent le quotidien des hommes. De la princesse en péril aux batailles épiques, en passant par les hordes de démons assoiffés de sang, ce conte est le récit d’aventure par excellence, présenté sous une forme assurément moderne par des textes enchanteurs et un style graphique luxuriant et fantaisiste. »

Le Chapeau de Bagel, Hector Mumbly

« Bagel a perdu son chapeau porte-bonheur ! Son ami Becky décide de lui donner un coup de main et de retracer avec lui le cours de

Le chapeau de Bagel

Le chapeau de Bagel

la journée,mais l’histoire qu’il lui raconte semble totalement farfelue ! Des poissons qui rient ? Un savant fou ? Une machine pour traverser le temps et l’espace ? Tout cela semble bien trop fou pour le croire ! Mais l’est-ce réellement ? Illustré par le célèbre Dave Cooper, ce conte fantaisiste plaira à coup sûr aux enfants à l’imagination débordante ! »

3- Artbook

Ankama c’est aussi un foyer de graphistes et d’illustrateurs de qualités. Afin de rendre à leur art son éclat, des Artbooks paraissent régulièrement. Que ce soit sur Dofus, sur le street art, sur un graphiste comme XA (que j’admire plus que tout, c’est mon maître en dessin) ou sur une BD comme Maliki, vous trouverez forcément votre bonheur dans un de ces ouvrages de qualité. L’édition varie entre couverture souple ou dure, les dessins seront crayonnés ou en aplat de couleurs si ceux-ci sont réalisés par informatique, dans tout les cas, le résultat est toujours sublime.

Des exemples d’Artbooks.

WAKFU ARTBOOK cfsl ANKAMA MALIKA Xa Colors
Artbook WAKFU CFSL.NET Art Of Maliki Xa Colors

4- Presse

Ankama s’est fait connaître pour ses publications de magazines autour de Dofus et de Wakfu pour la jeunesse. Aujourd’hui la maison d’édition fait perdurer ces publications que vous trouverez chez votre marchand de journaux.

Dofus Mag

Dofus Mag

5- La Bande Dessinée

Allons maintenant dans le vif du sujet : la bande dessinée chez Ankama.

♥

Le LABEL 619

Créé pour RUN, l’auteur de MUTAFUKAZ (dont le 5e et dernier tome est en cours de production), ce label regroupe aujourd’hui plusieurs auteurs et plusieurs titres qui tournent autour de la culture urbaine.

Mais présentons d’abord Mutafukaz :

« Angelino, un jeune loser comme des milliers d’autres à Dark Meat City squatte une chambre d’hôtel miteuse

Mutafukaz T2

Mutafukaz T2

dans le quartier latino de Rios Rosas avec son pote Vinz et enchaine les petits boulots. Ses journées se traînent en de monotones zappings télé. Heureusement il y a ces matchs de catch mexicain dont il est fan. De jobs foireux en discussions métaphysiques sous les étoiles avec son pote, son quotidien s’égrène lentement jusqu’à un banal accident de scooter. Angelino va alors plonger dans un ouragan d’ennuis inimaginables, impliquant hommes en noirs surarmés, gangs de toutes sortes, catcheurs justiciers mexicains et même des entités cosmiques vicieuses aux buts mystérieux ! »

Florent MAUDOUX

Florent MAUDOUX

L’auteur est très proche d’un autre qui publie sous le même label et dont la BD Funérailles 2, très attendue, est parue le mai 2014. Il s’agit bel et bien de Florent Maudoux. Ce lyonnais au crayon léger et efficace nous propose un scénario original avec FREAK’S SQUEEL. Autour de cet univers sont nés deux spin-off: Rouge et Funérailles. Rouge se fait en collaboration avec Sourya, un illustrateur très différent et en même temps parfaitement adapté au personnage de Maudoux.

Funérailles T2

Funérailles T2

Amateur de références geeks, Freaks’ Squeel sera parfait pour vous. On ne sait plus si on a tout trouvé, chaque case est un puit où

Freaks' Squeel T1

Freaks’ Squeel T1

l’on s’enfonce s’en jamais avoir envie d’en sortir. Un univers riche en couleur, même en noir et blanc ! Un conseil : lisez cette BD. Je sais que je vous ai déjà dit ça mais quand on aime, on ne compte pas !

La Belle Mort

La Belle Mort

Le troisième auteur que je présenterais ici à un dessin onirique et doux. La coloration nous embarque dans son rêve, suivons Mathieu Bablet ! Entre Adrastée et La Belle Mort il y a un monde mais le style reste parfait. Adrastée, monde de rêve, quête d’un passé, c’est en suivant le protagoniste que l’on se retrouve propulsé dans l’imagination de l’auteur.

La Belle Mort est différente au niveau de l’histoire puisqu’il s’agit d’une fable post-apocalyptique où l’on suit trois jeunes hommes à travers leur périple pour retrouver des survivants. Leur but étant de préserver l’espèce humaine.

Mais bien sûre ce Label 619 c’est aussi Doggy Bags (bientôt un nouveau tome !) où l’on retrouve au sein du même tome des histoires de différents auteurs du même « crew » comme Ducoudray ou Singelin.

Doggy Bags

Doggy Bags

Maliki

Quittons le Label 619 pour découvrir Maliki, un des auteurs les plus connus de chez Ankama !

Maliki

Maliki

Découvert par son blog, Maliki a fait depuis un bout de chemin ! Cet auteur dont l’avatar est une demoiselle aux cheveux roses,

Maliki T6

Maliki T6

aux oreilles pointues et fanatique des chats en est à son sixième tomes. De blogueur BD il est devenu une référence pour Ankama. Ce sont des bouts de sa vie qu’il met en scène avec beaucoup d’humour et de chats !

– DOFUS

Enfin puisqu’Ankama et DOFUS/WAKFU sont indissociables, de multiples BD autour de l’univers de DOFUS on été éditées.

Justice

Justice

J’espère que ça vous donne envie de découvrir Ankama un peu plus et de lire des bandes dessinées originales, pleines de peps et de dynamisme ! Voici d’autres Labels comme Hostile Holster pour tout ce qui est thriller, Etincelle pour tout ce qui traite de la vie et du rêve. 

D’autres titres à lire (absolument) dans votre vie : Burlesque, Love, Maori, The Grocery, Expérience Mort, Le chevalier d’Eon, Confession d’un canard sex toy, Kairos, Monkey Bizness, Tank Girl

Pour plus de conseils lectures, d’info ce serait un plaisir d’échanger avec vous sur le sujet ! Vous pouvez laisser un commentaire ou venir sur la page Facebook pour discuter autour de cette maison d’édition.

Pour plus d’informations :

 

Publicités

Millennium Actress de Satoshi Kon – Critique de film d’animation

8 Mai
Millenium Actress

Millennium Actress

Je vous ai parlé de Paprika, j’ai voulu après coup en voir d’autres du même réalisateur et je reviens avec une critique de Millennium Actress. Sorti en 2001, ce film d’animation est un bijoux. Dans un genre totalement différent de celui de Paprika, Satoshi Kon sait quand même nous séduire. Quel talent ! J’ai attrapé le virus de l’addiction …

Synopsis

« Le réalisateur de documentaires Genya Tachibana interview la vieille actrice Chiyoko Fujiwara. Ensemble, tous deux se plongent dans le passé de la comédienne. »

Un avis personnel

Millennium Actress est une jolie façon d’aborder l’histoire du Japon. C’est au travers des films dans lesquels joue Chiyoko que nous voyons les différentes époques phares de l’histoire japonaise. Par le biais d’un documentaire sur son actrice fétiche, Genya Tachibana nous fait vivre des morceaux de films.

Le concept est original et bien vue. Si au départ on peut être troublé, une fois que l’on a compris le système du documentaire, nous sommes happé. Nous voilà pris dans cette course folle pour retrouver l’amour de la vie de Chiyoko.

Un conte philosophique sur l’amour, le but de la vie et l’accomplissement personnel. C’est aussi un film d’animation onirique où une femme joue un rôle toute sa vie au cinéma sans jamais réussir son plus grand rôle : celui de sa véritable vie.

Chiyoko Fujiwara

Chiyoko Fujiwara

J’ai trouvé le personnage principal, Chiyoko, touchant, elle est belle, rayonnante et pourtant si triste.

Quel film d’animation de Satoshi Kon me conseillez-vous pour la suite ?

La prophétie des Andes de J. Redfield – Critique d’ouvrage littéraire

2 Mai

En manque de spiritualité ?

J’ai l’ouvrage qu’il vous faut. Le roman de James Redfield, La Prophétie des Andes, est fait pour vous. Publié en 1994 aux éditions J’ai Lu (pour la version française), ce livre est une quête initiatique qui vous mènera des USA au Pérou.

Synopsis

À l’origine, un manuscrit fabuleux rédigé six cents ans avant J.-C. et une prophétie : notre société va subir un grand bouleversement. Intrigué, le héros de cette histoire s’envole pour le Pérou à la recherche du mystérieux grimoire, objet de toutes les convoitises, qui va transformer sa vie. Commence alors une aventure magique et enchanteresse, une dangereuse initiation: une quête en neuf étapes qui le mène du sommet des Andes au coeur de la forêt amazonienne sur la voie des révélations de la vie. Quand, au terme de son périple, le héros découvre le vrai sens de son existence, c’est notre propre quête qui débute. Pour James Redfield, si nous restons attentifs et savons percevoir le grand mystère de l’existence, nous nous apercevrons que nous avons été judicieusement placés, à l’endroit adéquat… pour changer quelque chose en ce monde.

La Prophétie des Andes

La Prophétie des Andes

Mon ressenti

Depuis Les Chemins de Katmandou de Barjavel, je n’avais pas ressenti quelque chose de similaire. Si vous avez aimé La Prophétie des Andes, je ne peux que vous recommander l’ouvrage de Barjavel et inversement. Cependant, et surement parce que j’ai grandi et évolué, la fascination n’était pas au rendez-vous avec Redfield même si son roman se lit vite, facilement et que j’ai beaucoup apprécié son style littéraire.

Il y a un grand nombre de points positifs que j’aimerais partager avec vous ! Les descriptions laissent penseurs, rêveurs, elles donnent envie de prendre le premier avion en partance pour le Pérou. Entre les paysages verdoyants et les vestiges des civilisations Incas, La Prophétie des Andes nous promène dans des endroits naturels. Cet aspect sauvage est mis en avant par les personnages rencontrés durant le périple de notre protagoniste.

Je n’ai pas du tout apprécié la place de l’Eglise dans ce roman. Il m’a fallu prendre du recul pour comprendre et finalement me rendre compte que j’étais dans le faux. L’histoire se déroule au Pérou, un pays catholique, si l’Eglise n’avait pas de rôle à tenir dans ce livre, il n’aurait pas paru vraisemblable.

Tiré du film, non vous n'avez pas pris de drogue !

Tiré du film, non vous n’avez pas pris de drogue !

Un retour sur soi, une compréhension du monde et de la vie : voilà ce que nous propose l’auteur !


Pour aller plus loin :

Une adaptation de ce roman a été porté à l’écran. Je ne l’ai pas encore vu mais je vais le faire par curiosité. Si certains l’on déjà fait je veux bien des avis.

%d blogueurs aiment cette page :