Critique littéraire de bande dessinée – Faire le Mur de M. Le Roy / Chroniques de Jérusalem de G. Delisle

4 Juin

Le conflit israélo-palestinien, la BD et nous …

Voilà, j’aimerais revenir sur deux lectures qui traitent d’un même sujet, le conflit israélo-palestinien, mais de façon différente, il s’agit de Faire le Mur de M. Le Roy édité chez Casterman et Les Chroniques de Jérusalem de G. Delisle  publié par Delcourt. Je vous laisse plonger avec moi dans cette ville trois fois saintes et pourtant loin d’être en paix …

Faire le Mur

Faire le Mur

Faire le Mur, M. Le Roy est une bande dessinée sortie en 2010 qui revient sur le conflit israélo-palestinien en racontant la vie d’un palestinien. Rien que le titre en dit long … 

« Camp de réfugiés d’Aïda, Cisjordanie, été 2008. Mahmoud Abu Srour est un jeune Palestinien de 22 ans, qui survit en tenant une petite épicerie. Il s’évade par le dessin et ses lectures, captif d’une immense prison à ciel ouvert : toute la Cisjordanie est une nasse sans issue, cernée par un mur presque infranchissable de 700 kilomètres de long… Son sésame pour une autre vie rêvée : Audrey, une jeune française de 19 ans, venue en

Palestine pour comprendre ce qui s’y passe. Mahmoud en est amoureux, et espère la séduire en lui proposant de passer deux jours dans sa famille, chez sa sœur installée dans une ville israélienne toute proche. Mais pour concrétiser ce projet tout simple, il faut défier les règles et prendre de gros risques, au nez et à la barbe de soldats israéliens en état d’alerte. Il faut faire le mur… »

Le mur, un symbole de l'oppression

Le mur, un symbole de l’oppression

Cette bande dessinée, très réaliste dans son dessin, est d’une qualité sublime. Elle revient sur un problème majeur de notre époque en nous dévoilant une vie, un aspect singulier qui permet une compréhension, une mise en situation pour finalement bousculer notre vision des choses. Le moindre détail doit être réfléchie lorsque l’on vie sous domination comme Mahmoud.

.

.

Une Palestine meurtrie nous est dépeinte, assez fidèle à la réalité si l’on en croit la seconde BD.

Chroniques de Jérusalem

Chroniques de Jérusalem

Les Chroniques de Jérusalem de Guy Delisle sont devenues incontournables en BD, un peu comme Persépolis de M. Satrapi. Primées en 2012 à Angoulême, ce livre est une pépite ! L’auteur a représenté son quotidien à Jérusalem durant son année là-bas. Connu également pour son blog, Guy Delisle a fait un véritable travail d’explorateur et nous dévoile une vision européenne. Je veux dire qu’il détruit les clichés que l’on a du conflit pour nous montrer ce que lui a vu une fois sur place. Déjà connu pour sa BD Pyongyang, Guy Delisle illustre un monde en crise qu’il découvre grâce qui travail de sa femme pour Médecin sans Frontières. Un coup de crayon efficace, peu de couleurs, des détails seulement là où il en faut et de l’humour au bon moment malgré un ton sérieux : voilà une BD comme je les aime.

J’en profite pour vous dire qu’une bande dessinée de qualité ne se voit pas juste par le coup de crayon quand on

4e de couverture

4e de couverture

ouvre une page, le scénario est aussi important ! Juger une BD c’est associé le fond (le scénar’) et la forme (les images/texte).

« Guy Delisle et sa famille s’installent pour une année à Jérusalem. Mais pas évident de se repérer dans cette ville aux multiples visages, animée par les passions et les conflits depuis plus de 4 000 ans. Au détour d’une ruelle, à la sortie d’un lieu saint, à la terrasse d’un café, le dessinateur laisse éclater des questions fondamentales et nous fait découvrir un Jérusalem comme on ne l’a jamais vu.

La 1e nuit à Jérusalem

La 1e nuit à Jérusalem

« On vit dans le quartier de Beit Hanina. On m’explique que c’est la partie annexée par Israël en 1947. Nous sommes donc en Israël ? Ça dépend, au niveau international, nous sommes en Cisjordanie, pour les Palestiniens nous sommes dans les territoires occupés, pour le gouvernement israélien, nous sommes en Israël. Bon, j’ai pas tout compris mais j’ai un an devant moi pour y voir plus clair. » Guy Delisle »

Croquis du mur par G. Delisle

Croquis du mur par G. Delisle

Je conseille fortement ces deux BD pour avoir une idée, une vision du conflit israélo-palestinien. Ces ouvrages ne sont pas adressés à des spécialistes, bien au contraire ! On en ressort ému, riche d’un savoir que l’on n’a pas l’habitude d’avoir. Une nouvelle perception de ce conflit actuel nous est offerte grâce au 9e art.

Publicités

Say something, don't be shy !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :