LastMan de B. Vivès, Balak, M. Sanlaville – Critique littéraire de bande dessinée

1 Août

Je vous parlais de Bastien Vivès avec Le goût du chlore, je reviens avec LastMan. Cette série (composé pour le moment de 5 tomes) est publiée chez Casterman.  Elle est le fruit d’une collaboration entre B. Vivès, Balak et M. Sanlaville.

LASTMAN

LASTMAN

Cette bande dessinée est à la frontière de différents genres de la culture « pop » que sont les jeux vidéo, le manga, le comics, la SF, l’heroic-fantasy, le fantastique et la BD franco-belge.  

Sans genre pour classer LastMan, nous pourrions dire que cette série est un monde à elle seule.

LastMan 1

LastMan 1

Voici le synospsis :

« Adrian Velba, 12 ans, est heureux. Après avoir travaillé dur toute l’année dans l’école de combat de Maître Jansen, il va enfin pouvoir participer, au grand tournoi annuel parrainé par le roi Virgil et la reine Efira. Hélas, à quelques heures de la clôture des candidatures, son partenaire fait défection, malade. Le coup est terrible pour Adrian, car il faut être deux pour s’inscrire au tournoi. Échec sans appel ? Non, car in extremis surgit un grand gaillard que personne n’a jamais vu en ville, Richard Aldana. Aldana propose à Adrian, une alliance pour combattre ensemble. Pleine de méfiance la mère d’Adrian, donne son accord du bout des lèvres… »

Mon avis, s’il en existe un objectif serait : LA SUITE LA SUITE LA SUITE …

Oups, mon cerveau est coincé.

Aldana

Aldana

Plus sérieusement, cette bande dessinée au format manga est une merveille autant sur le plan narratif que graphique. Le mélange des

LastMan 5

LastMan 5

genres, les personnages si différents font de LastMan une bonne série innovante. A aucun tome cet élan de nouveauté perd son souffle, je dirais même bien au contraire. L’intrigue se creuse de plus en plus et nous tombons inexorablement dans l’envie de savoir plus de choses sur les personnages, sur ces mondes, sur tout l’univers que cette BD renferme.

Les petits plus que les auteurs nous apportent à la fin, notamment les playlist selon les personnages sont un plaisir. J’ai apprécié relire les tomes de LastMan avec les musiques « proposées » comme représentant les personnages.

Un personnage favoris ? La mère d’Adrian je crois, parce que comme dirait certains « elle est badass » !

Allez voir la page Facebook.

Pour lire en prépublication cliquez ici.vivès

Publicités

Une Réponse to “LastMan de B. Vivès, Balak, M. Sanlaville – Critique littéraire de bande dessinée”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Petit Papa Noël, quand tu descendras du ciel avec tes jouets par milliers … #2 | Come On Chicks ! - 7 décembre 2014

    […] de Bastien Vivès, Balak et Sanlaville. Elle est grandiose et je vous en fais son éloge dans un article qui vous poussera à lire cette série de 6 tomes actuellement. Le 1e cycle vient d’être […]

Say something, don't be shy !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :