Archive | T’es plus malin avec tes mains. RSS feed for this section

Okayu

1 Juin

Une nouvelle recette simple trouvée via xxx Holic. Le printemps, le soleil, l’été qui approche… C’est ce que l’on souhaite et puis il y a la réalité, la pluie, le froid qui reste et les rhumes, les maladies. Vous n’en pouvez plus ? Stoppez les tisanes le temps d’un repas, voici ce que l’on vous servirait au Japon si vous aviez un sale virus : de l’Okayu. Cette soupe ou bouillie de riz, facile à digérer, peut même être servie aux plus jeunes. Alors dites-moi, pourquoi s’en priver ?

90f69bfd9f6d2cb94be64dcb9eed2711

Les chinois aiment l’Okayu (aussi appelé Congee) au petit déjeuner.

Alors je vous donne ce qui sert de « base ». Si vous voulez ajouter d’autres trucs, c’est vous qui voyez.

Pour deux personnes il vous faut :

–          100 grammes de riz rond

–          3 verres d’eau

–          Un peu de sel

–          1 oignon vert haché

–          Des graines de sésames

–          1 cuillère à soupe de sauce soja

–          1 Umeboshi (prune salée)

Préparation :

–          Rincez le riz et mettez-le dans une casserole avec de l’eau. Faites-le tremper une demi-heure.

–          Allumez le feu moyen et laissez bouillir. Attention, la casserole doit être couverte.

–          Une fois en ébullition, mettez à feu doux, très doux, durant une petite demi-heure.

–          Une fois le riz cuit, ajoutez le sel, les graines de sésames, la sauce soja, l’oignon et l’Umeboshi  (coupé pour que chacun en ait).

–          Servez dans des bols, et au lit si c’est pour un malade.

tumblr_mln1u2yFMQ1s2xz8co1_500

Yummy in my tummy !
Photo de ce tumblr.

Alors ? De nouveau sur pieds ? On attend l’été fermement !

KimihiroWatanuki

いただきます

Publicités

Oyakodon

25 Mai

Aujourd’hui c’est samedi et nous revoilà pour un petit plat japonais tout droit sorti de xxx Holic. Il s’agit de l’Oyakodon (vous pouvez traduire ça par « bol pour la mère et son enfant »). L’Oyakodon est une sorte de Donburi, c’est-à-dire, un bol de riz avec un accompagnement. Dans notre cas il s’agit de poulet et d’œufs. En gros c’est un plat sympa, facile et qui plaira beaucoup à vos enfants par son goût pas trop étrange s’ils ne sont pas habitués aux mets non-occidentaux.

oyako

Viens de ce blog espagnol où la recette est bien expliquée également.

Tout d’abord, pour deux bols, il vous faudra disposer de :

–      100 grammes de blancs de poulet

–      2 œufs

–      du riz rond

–      la partie verte d’un poireau

–      de la ciboule

–      2 cuillères à café de sucre en poudre

–      2 cuillères à soupe de sauce soja

–      1 cuillère à café de Dashi

Maintenant on se lave les mains, on remonte ses manches et on se lance dans la préparation :

–      Dans un premier temps il faut faire l’assaisonnement. Mélanger dans un bol la sauce soja, le sucre en poudre et le bouillon de Dashi. Mettre de côté.

–      Faire cuire le riz.

–      Découper le poireau finement (lamelle de 1cm). Le faire revenir dans une poêle avec un demi-verre d’eau.

–      Cisailler la ciboule. L’ajouter au poireau. Remuer de temps en temps.

–      Couper les blancs de poulet en petits carrés. Une fois le poireau et la ciboule ramollis dans la poêle, ajouter le poulet.

–      Une fois que le poulet commence à changer de couleur, ajouter l’assaisonnement et mélanger.

–      Mettre votre riz dans des bols individuels.

–      Verser les œufs sur le mélange dans la poêle, attendre que l’œuf cuise.

–      Verser la préparation sur le riz dans les bols

Mes photos arrivent bientôt ! Promis.

Dans tous les cas bon appétit !

 

xxxholic

いただきます

Nabeyaki Udon à la sauce xxx Holic

18 Mai

Bon retour dans ma cuisine ! Aujourd’hui nous allons nous atteler à faire des Nabeyaki Udon.

Si vous comptez faire un repas à deux il vous faudra :

–          1/2 Litre d’eau (pour la cuisson) avec une cuillère soupe de Dashi

–          150g de nouilles Udon

–          2 blancs de poulet

–          2 oeufs

–          6 champignons shiitake séchés

–          Quelques feuilles d’épinards chinois

–          2 carottes émincées

–          De la ciboule émincée

–          1 cuillère à soupe de mirin

–          Un peu de sel

–          1 cuillère à soupe de gingembre

–          De la sauce soja

Alors maintenant on prépare notre repas :

1-      Faites cuire les nouilles Udon dans de l’eau bouillante, égouttez-les et réservez.

2-      Blanchissez les épinards et égouttez-les.

3-      Faites bouillir l’eau dans une casserole et ajoutez le Dashi, la sauce soja, le sel, le mirin et le gingembre.

4-      Ajoutez les champignons, les carottes ainsi que la ciboule.

5-      Mettez les blancs de poulet et faites mijoter le tout à feux doux cinq minutes.

6-      Ajoutez les nouilles Udon ainsi que les épinards, laissez mijoter de nouveau quelques minutes.

7-      Cassez les œufs (un à la fois afin de ne pas faire une omelette) dans la soupe. Couvrez la casserole et laissez de nouveau mijoter deux minutes.

8-      Préparez deux bols et versez votre soupe dedans en veillant à mettre un œuf chacun.

Voilà votre Nabeyaki Udon est prêt à être dégusté en bonne compagnie !

Vous pouvez rajouter ou changer les légumes. Par exemple le brocoli peut être parfait, le poireau fera l’affaire si vous n’avez pas de ciboule et  vous pouvez mettre les champignons qui vous chanterons en fonction de vos goûts. Le tout est de se faire plaisir avec un plat simple, équilibré et complet. Il est aussi courant de mettre une crevette frite dans le Nabeyaki, j’ai pris le parti de ne pas en ajouter parce que ça aurait fait beaucoup trop pour moi.

Comme d’habitude, les photos ne sont pas de moi et dès que je peux je vous en mets des « MADE IN ma cuisine ».

26231179

いただきます

 

Recettes du jour

11 Mai

Nous voilà réunis de nouveau non pas pour une, mais pour deux recettes !

Bon alors aujourd’hui ce sera un peu particulier, je vais poster deux recettes différentes de boulettes de viande. Pourquoi ? Parce que les deux se ressemblant, je n’arrive pas à déterminer lequel de ces deux plats est représenté dans l’épisode 4 (Divination).

NIKU DANGO

Alors commençons avec le Niku Dango. Dango voulant dire «rond », il n’est pas étonnant que nous ayons à faire à des boulettes. Ce plat est très prisé au Japon.

Pour faire environ quinze petites boulettes de viande il vous faudra les ingrédients suivant :

–          250 grammes de porc haché

–          1 œuf battu

–          1 pincée de sel

–          25 grammes de poireau émincé (vert et blanc) ou 2 oignons

–          1 cuillère à soupe de Maïzena

–          1 morceau de gingembre râpé

–          3 cuillères à soupe de Panko (chapelure japonaise)

–          de l’huile végétale pour la friture

–          du riz et des légumes pour l’accompagnement

Pour faire la sauce qui accompagnera les boulettes vous devez sortir :

–          2 cuillères à soupe de saké

–          2 cuillères à soupe de sauce soja

–          8 cuillères à soupe d’eau

–          2 cuillères à soupe de sucre

–          1 cuillère à soupe de Maïzena

Vous avez tout avec vous ? C’est parti ! 

–          Tout d’abord mélanger avec les mains tous les ingrédients pour la préparation des boulettes dans un saladier.

–          Lorsque le mélange est bien homogène, former des boulettes de 2-3 centimètres de diamètre (vous pouvez vous mouiller les mains afin de ne pas les avoir trop collantes, garder près de vous un bol d’eau tiède).

–          Pour la cuisson, faire chauffer l’huile dans une poêle. Il faut mettre assez d’huile pour frire les boulettes ! Une fois l’huile ayant atteint les 180°c, plonger les boulettes 5 minutes dans l’huile.

–          Une fois dorées, déposer les boulettes de viande sur du papier absorbant afin de leur ôter le surplus de graisse.

–          Dans une autre poêle, préparer la sauce. Mettre tous les ingrédients et mélanger à feu doux (ne pas laisser trop longtemps car cette sauce prend vite).

–          Tremper deux minutes les boulettes de viande dans cette sauce tout en continuant à mélanger.

–          Servir les boulettes avec un bol de riz et des légumes. Vous pouvez, si vous voulez, ajouter des graines de sésames sur les boulettes.

–          Se régaler et m’en dire des nouvelles !

J’ai trouvé la recette de base sur Ma Vraie Cuisine Japonaise et je vous conseille d’aller y faire un tour pour plus de recettes.  

TSUKUNE TERRIYAKI

Maintenant passons à notre seconde recette : le Tsukune Terriyaki. Là encore le blog A vos Baguettes m’a servi de ressource ! Cette fille a un blog cuisine vraiment trop coulos !

Voici les ingrédients pour 4 personnes :

  • Préparation pour les boulettes :

–          400 grammes de bœuf haché

–          ½ poireau émincé ou 1 oignon

–          4 cuillères à soupe de Panko

–          1 œuf

–          Un peu de gingembre

–          1 pincée de sel

–          Du riz pour accompagner les boulettes de viande

–          De l’huile végétale pour la friture

–          Prévoir quelques brochettes si vous voulez les embrocher pour la présentation 

  • Préparation pour la sauce :

–          4 cuillères à soupe de sauce soja

–          2 cuillères à soupe de sucre

–          5 cuillères à soupe de mirin

–          1 cuillère à soupe de fécule de pomme de terre

–          1 cuillère à soupe de saké

Place à la confection :

–          Préparer la sauce en premier, mettre tous les ingrédients dans un bol et mélanger.

–          Râper le gingembre frais et émincer le poireau ou l’oignon si ce n’est pas déjà fait.

–          Pour préparer les boulettes, là encore, mettre tous les ingrédients dans un saladier et mélanger.

–          Former des boulettes de 2-3 centimètres de diamètre.

–          Mettre de l’huile à chauffer dans une poêle et faire revenir les boulettes dedans.

–          Retirer les boulettes et les disposer sur du papier absorbant.

–          Dans une autre poêle faire chauffer la sauce (il faut qu’elle épaississe) et y tremper les boulettes le temps qu’elles soient bien imprégnées.

–          Faire vos brochettes et napper du reste de la sauce qui est restée dans la poêle.

–          Servir avec un bol de riz.

Blogging 031 copy

Je conseille ce site qui donne d’autres variantes des Tsukune et qui a de jolies photos comme celle-ci

Je rentre en France dans un mois alors je ferais des photos par moi-même à ce moment-là !

+ de recettes xxx Holic

tumblr_m4qtbjyV1o1qi9tajo1_500

いただきます

 

Tamagoyaki Sucré

4 Mai

A vos cuisines mes poulets ! 

DSCN0939

Aujourd’hui nous avons rendez-vous afin de préparer un tamagoyaki sucré comme le fait Watanuki. Tout d’abord sachez que la traduction littérale de tamagoyaki est œuf cuit et qu’il s’agit tout bonnement d’une omelette. Cette dernière peut également être salée mais ce n’est pas le sujet du jour. Les japonais préparent leur tamagoyaki dans une poêle rectangulaire qui est faite exprès : le makiyaki nabe. Le fait qu’elle soit rectangulaire permet de rouler facilement l’omelette afin d’en faire un rouleau parfait qu’il sera aisé de couper en tranche. Toutefois il est possible de faire ce plat dans une poêle classique, ne vous méprenez pas !

 Alors sortons nos ingrédients sur notre plan de travail :

–       3 œufs

–       1 cuillère à soupe de sucre mais si vous voulez un vrai dessert sucré je conseille de mettre une cuillerée de plus

–       1 cuillère de sauce soja

–       Un peu de sel (doser selon les goûts de chacun)

–       Huile pour la cuisson

Vous voyez, il vous faut trois fois rien et la suite ne fera que confirmer cette idée en vous donnant envie de vous mettre aux fourneaux pour tester ça en encas. En effet, je voudrais faire en sorte que les étudiants puissent faire cette recette avec le peu d’ustensiles dont ils disposent !

–       Cassez vos œufs dans un saladier

–       Ajoutez le sucre, la sauce soja et le sel

–       Fouettez le tout jusqu’à obtenir un mélange homogène 

–       Huilez votre poêle à l’aide d’une feuille d’essuie-tout et faites chauffer

–       Versez un quart de votre préparation dans la poêle chaude (faites en sorte que la préparation recouvre le fond de votre poêle)

–       Une fois que vos œufs prennent de la consistance, commencez à rouler votre omelette et mettez ce rouleau à l’extrémité de votre poêle 

DSCN0932 - Copie

–       Huilez de nouveau votre poêle et conservez le rouleau dans celle-ci

–       Ajoutez de nouveau un quart de préparation en faisant attention que le rouleau soit au-dessus de cette nouvelle épaisseur

DSCN0933 - Copie

–       Une fois encore, lorsque l’omelette a pris, roulez là autour du premier rouleau

–       Répétez l’opération deux fois encore afin de finir la préparation

–       Une fois votre rouleau final prêt, posez-le dans un plat et découpez le en tranche pas trop fines (3 centimètres en gros)

DSCN0934 - Copie DSCN0936

–       Dégustez !

Et parce que je suis tombée sur ce blog et qu’il est génial je le recommande à toutes les fanas de cuisine, la recette du Tamagoyaki y est illustrée avec brio  : Croque Moi.

Bon Appétit en tout cas.

a584bc6195d1d0_full

いただきます


 

Yakimono de maquereaux espagnols

27 Avr

Aujourd’hui je reviens avec une recette à base de poisson grillé. Dans le manga, Watanuki doit faire des maquereaux grillés pour accompagner le saké. La recette est appelée Maquereaux Espagnols grillés au miso. Le fait que ce soit un plat grillé place ce plat dans la catégorie des « Yakimono ». Voici une recette sympa et saine (comme toutes les recettes japonaises en fait).

R0015285

ça donne envie et ça se passe

Passons aux ingrédients pour un plat qui sera englouti par quatre personnes :

  • Deux gros maquereaux espagnols frais provenant de votre poissonnerie favorite (comme ça vous demandez au poissonnier de vider vos poissons, ça vous évitera de le faire vous-même)
  • 20cl de saké (c’est sans compter ce que vous boirez pour votre plaisir personnel)
  • 150g de miso
  • 5 cuillères à soupe de sucre 
  • 2 cuillères à café de sauce soja
  • Du gingembre
  • Du riz pour l’accompagnement

Maintenant que vous avez tout étalé sur votre plan de travail, on retrousse les manches, on se lave les mains et on se lance :

1-     Rincez les maquereaux et coupez-les en deux

2-     Coupez finement le gingembre (avec la peau)

3-     Dans un récipient il faut que vous mélangiez le sucre avec le miso et la sauce soja

4-     Mettez les maquereaux dans une poêle (assez large) et disposez par-dessus le gingembre

5-     Nappez le tout avec un peu d’eau et le saké, puis laissez bouillir

6-     En même temps faites cuire votre riz

7-     A feu doux ajoutez en mélangeant doucement la préparation à base de miso

8-     Laissez votre plat (couvert) mijoter une dizaine de minute

9-     Réduisez la sauce

10-  C’est l’heure de servir : BON APPÉTIT !

tumblr_mj6s93Ir3f1rfp5pbo1_1280

いただきます

+

Recette n°3 : le Chazuke !

20 Avr

Hello !

Aujourd’hui je vais vous présenter la recette du Chazuke ! Je pense réellement que c’est une des recettes les plus « simples » qui m’a été donné de voir (après l’Onigiri). En plus de cela, c’est un plat qui est bon, nourrissant et pas très cher à faire.

DSCN0927-001

Mon premier Chazuke.

Pour faire ce plat il suffit d’avoir dans vos placards :

–       Du riz

–       Du thé vert japonais

–       Du saumon fumé

–       Des graines de sésames

–       De l’algue séchée coupée en lamelle

–       De la ciboulette

–       Optionnel : du wasabi et un umeboshi (prune)

Et maintenant place à la confection du plat le plus simple du monde !

  • Votre riz peut être cuit de la vieille, ça ne le rendra que meilleur (oui oui, je vous jure). Dance ce cas faites-le réchauffer, sinon faites-le cuire.
  • Durant la cuisson, découpez en petits carrés votre saumon et faîtes-le revenir à la poêle.
  • Déposez le poisson sur votre bol de riz. Ajoutez à votre convenance les lanières d’algues séchées, avec l’umeboshi, de la ciboulette, du wasabi. Pour les graines de sésame, faites-les griller avant de les ajouter à votre bol de riz : le résultat n’en sera que sublimé.
  • Maintenant faites infuser votre thé et versez le sur le riz. Petite astuce : verser-le sur un côté du bol afin de ne pas noyer la garniture et ainsi conserver sa saveur croustillante. (Pour l’astuce, elle est piquée de ce site.)
DSCN0925

A table ! Les effluves de saumon me donnent faim.

Comme prévu : simple et peu coûteux, ce plat ravira donc les étudiants et les mères de famille qui veulent un soir plus calme. Ce « chef  cuisto» Watanuki est vraiment génial !

images

いただきます

 

FIN (déjà ?!)  

 +

%d blogueurs aiment cette page :