Tag Archives: Ankama

Critique littéraire de bande dessinée – The Grocery de G. Singelin et A. Ducoudray

5 Déc

Parce qu’il y a un moment que je n’ai pas parlé de Ankama, je vais de ce pas laver cet affront en vous présentant la série The Grocery de Guillaume Singelin et Aurélien Ducoudray. Publiée dans la collection « label 619« , elle est actuellement en cours avec trois volumes.

Je vous laisse aller voir le talents des deux créateurs de The Grocery :

singelin

Singelin

G. Singelin :

……

……

.

A. Ducoudray

A. Ducoudray

A.Ducoudray :

……

…………………

…………..

Synospsis :

Lorsqu’il arrive dans ce quartier de Baltimore où son père vient de reprendre une épicerie, Elliott se demande s’il saura s’y faire de nouveaux amis… Mais il s’adapte à son nouvel environnement bien plus vite qu’il ne s’y attendait et se noue avec Sixteen et son gang de gamins dealers de dope ; Washington, un marine désespéré par son retour d’Irak ; ou encore Ellisone, l’ancien caïd du quartier qui cherche à reprendre ses droits sur son territoire…

tome 1

tome 1

Un univers teinté de réalisme social, violent et cru, qui relate le quotidien de ceux que l’on appelle les « cornerboys ».

+ la preview du tome 1 sur BDgest

Mon avis :

tome 2

tome 2

Sur le dessin, je suis séduite mais en même temps, je ne suis pas fair-play car j’aime de base le dessin de Singelin …  Ses personnages fantasques et pas vraiment humains font chavirer mon cœur. En plus sont monde est tellement coloré, c’est magique.

Avec The Grocery, nous voilà plongé dans une banlieue américaines au cours d’une guerre des gangs mais je trouve que cette magie singulière à Singelin demeure présente même dans les actions cruelles de cette BD.

Pour le scénario, chapeau bas l’artiste. Ducoudray mêle actualité avec le retour des soldats d’Irak, les gangs et le rejet des ghettos avec des histoires qui sont singulières à chacun des personnages.

tome 3

tome 3

Des tranches de vies qui rendent tous ces protagonistes attachants, que ce soit le petit Elliott qui a perdu sa mère, un peu naïf, le soldat US qui a tout perdu et que le destin n’épargne pas ou encore le benêt au service d’un gang nazi qui ne désire qu’une chose : être accepté tel qu’il est et avoir de véritables amis.

Une guerre des gangs bien renseignée où les latinos (de la Mara) rencontre les juifs et les nazis ainsi que les anciens de l’US Army. Voici un univers déjanté, plein de castagne, avec des personnages touchants.

Je reste donc sur ma position, le label 619 est une pointure (la mienne en tout cas) et j’adhère totalement !

 xoxo

See you later,

Your Little Daisy

J’aime Ankama, et toi ?

31 Mai

Bonjour,

 Je suis de retour pour ne pas vous jouer un mauvais tour !

NON je ne vous ai pas oublié !
NON je n’ai pas eu le temps de beaucoup lire en mai …
NON je n’ai pas abandonné ce blog  …
OUI, vous m’avez manqué.
J’ai juste eu le mois le plus chargé en devoirs et autres obligations personnelles.

Je vous ai préparé pour mon retour un article spécial ANKAMA ! J’avais envie de vous présenter cette maison d’édition qui me tient à coeur.

ANKAMA

ANKAMA

Description d’ANKAMA

Cette société a été fondée à Roubaix en 2001 par trois amis qui donnèrent les deux premières lettres de leurs prénoms pour former le nom d’Ankama (ANthony Roux, KAmille Chafer et « MAnu » Darras). Dès 2005, leur premier jeu vidéo DOFUS est reconnu et apprécié des joueurs. Ankama-Edition voit le jour et des histoires basées sur le monde de Dofus sont publiées en version papier.

.

Dofus

Aujourd’hui Ankama est une société plurale qui fait des jeux vidéos, de l’animation avec le dessin animée Wakfu et de l’éditions. C’est le début de la gloire pour l’entreprise qui ne fait que croître depuis cette époque. Le nombre de salarié passe de 10 en 2003 à 450 en 2013. Il y a environ un an Emmanuel Darras, un des fondateurs quitte l’aventure, ce dernier a été remplacé par Olivier Comte au poste de Directeur Général en Octobre 2013. Aujourd’hui la société a des projets d’expansion à l’international avec notamment l’ouverture d’une succursale au Canada et à Singapour. Wakfu s’exporte et ouvre l’univers des possibles à cette entreprise.

Olivier Comte s’explique :
« Singapour représente une position-clé pour nous. Notre bureau là-bas soutiendra le lancement de Wakfu ainsi que d’autres projets et licences en Asie. Nous avions besoin d’une équipe dédiée qui ait la connaissance des spécificités des marchés asiatiques et soit proche de nos partenaires et clients potentiels. Toutes nos opérations en Asie seront dirigées à partir de ce bureau, y compris les signatures de partenariats et les événements. »

Enfin si vous voulez en savoir plus sur Anthony Roux, je vous laisse lire une très bonne interview qui montre ce directeur dans toute son ambivalence. Entre une entreprise à l’américaine et une réalité française : Ankama sait séduire et se faire haïr.

Maintenant venons en à l’édition pure et dure !

ANKAMA à part DOFUS, ils font quoi ?

1- Les Mangas

Dofus T1

Dofus T1

Cette maison d’édition a d’abord été connu pour ses mangas, le plus connu étant Dofus et Wakfu par la suite. Ces deux titres sont issus des jeux vidéos et mettent en scène des personnages de ces univers. Même si on ne joue pas au jeu, ces mangas sont compréhensibles et drôles.

Aujourd’hui leur offre s’est diversifiée avec des ouvrages comme City Hall de Rémi Guérin dont le tome 5 est sortie le 23 mai 2014. Je vous conseille cette série et je vous laisse avec le résumé du synopsis donnée par Ankama:

« Imaginez un monde où tout ce que vous écririez prendrait vie. Imaginez maintenant qu’un individu ait décidé

City Hall T6

City Hall T6

d’utiliser cette arme avec les plus sombres desseins… À situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle ! Les forces de police de City Hall n’ont d’autre choix que de faire appel à deux des plus fines plumes de Londres : Jules Verne et Arthur Conan Doyle… »

Un autre titre phare de leur manga qui n’en est qu’à son second tome est RADIANT de Tony Valente. Amateur de sorcellerie, de pouvoirs magiques, Radiant est le manga qu’il vous faut ! Accompagnez Seth dans sa quête et dans l’apprentissage de la maîtrise de ses pouvoirs.

Radiant T1

Radiant T1

« Seth est un aspirant sorcier de la région des Pompo Hills. Comme tous les sorciers, c’est un « infecté » : un des rares êtres vivants ayant survécu au contact des Némésis, ces créatures tombées du ciel qui contaminent et déciment tous ceux qu’elles touchent. Son apparente immunité lui a fait choisir une voie qui lui semblait toute désignée : devenir Chasseur et combattre les Némésis.
Mais plus que ça, Seth souhaite s’engager dans une quête qui dépasse la simple chasse aux monstres… Entouré d’une faction de sorciers, il parcourt le monde à la recherche du Radiant, le berceau présumé des Némésis, sous l’œil terrible de l’Inquisition… »

Maintenant, je vais vous présenter un manga japonais édité en France par Ankama. Il s’agit de SOIL qui se compose actuellement de 11 tomes. L’auteur, Atsushi Kaneko, travaille et vie à Tokyo. Il nous emmène dans une enquête policière à travers une ville étrange.

Soil T1

Soil T1

« La ville de Soil, d’ordinaire plutôt calme, se réveille ce matin-là très agitée : une famille sans problème a soudainement disparu ! Cette petite banlieue résidentielle est sous le choc. Deux détectives, Yokoi et Onoda, sont alors dépêchés sur les lieux, chargés de trouver le fin mot de l’histoire. Mais cette enquête qui paraît banale, au premier abord, va rapidement tourner à l’énigme mortelle pour ces deux policiers… Car dans cette ville trompe-l’œil, rien n’est tel qu’il paraît ! Et quand la façade s’effrite, le décor ambiant n’est pas beau à voir ! »

Le dernier manga que je vais vous présenter qui fait partie des titres phares de chez ANKAMA est Debaser de Raf. Amateurs de rock, de manga et de Paris voici un titre fait pour vous !

Debaser T1

Debaser T1

« Paris 2020. Mundial, la major du disque, impose à la France sa pop mielleuse et fade. Le gouvernement sécuritaire est partie prenante dans l’abrutissement des masses : toute autre forme de musique est interdite ! Réunis un peu malgré eux, deux jeunes vont se dresser contre ce système gangrené. Joshua le rebelle et Anna l’intello vont livrer une « Battle of Paris », hommage au célèbre « The battle of Los Angeles », du groupe Rage Against The Machine. Attention, quand on joue du son prohibé et subversif : il faut courir vite, très vite face à la répression étatique. Un manga Rock&Roll aussi inflammable que la musique qui inspire visiblement son auteur. »

2- Jeunesse

Ankama Jeunesse

Ankama Jeunesse

 

Un aspect d’Ankama très peu connu ce sont ses publications jeunesses ! Avec seulement deux titres pour le moment, nous espérons que la maison d’édition développera ce secteur prometteur.

– RAMAYANA : La Divine Russe, Sanjay Patel

Ramayana

Ramayana

« Laissez-vous envoûter par l’histoire de Rama, ce prince charismatique voué à un grand destin, qui se lança dans une quête épique pour sauver sa femme enlevée par un roi démon. Voilà comment débute le Ramayana, l’une des légendes fondatrices de la mythologie hindoue.
Sanjay Patel adapte dans son album cette histoire vieille de 2 500 ans qui illustre encore aujourd’hui avec une étonnante perspicacité les défauts et les conflits qui façonnent le quotidien des hommes. De la princesse en péril aux batailles épiques, en passant par les hordes de démons assoiffés de sang, ce conte est le récit d’aventure par excellence, présenté sous une forme assurément moderne par des textes enchanteurs et un style graphique luxuriant et fantaisiste. »

Le Chapeau de Bagel, Hector Mumbly

« Bagel a perdu son chapeau porte-bonheur ! Son ami Becky décide de lui donner un coup de main et de retracer avec lui le cours de

Le chapeau de Bagel

Le chapeau de Bagel

la journée,mais l’histoire qu’il lui raconte semble totalement farfelue ! Des poissons qui rient ? Un savant fou ? Une machine pour traverser le temps et l’espace ? Tout cela semble bien trop fou pour le croire ! Mais l’est-ce réellement ? Illustré par le célèbre Dave Cooper, ce conte fantaisiste plaira à coup sûr aux enfants à l’imagination débordante ! »

3- Artbook

Ankama c’est aussi un foyer de graphistes et d’illustrateurs de qualités. Afin de rendre à leur art son éclat, des Artbooks paraissent régulièrement. Que ce soit sur Dofus, sur le street art, sur un graphiste comme XA (que j’admire plus que tout, c’est mon maître en dessin) ou sur une BD comme Maliki, vous trouverez forcément votre bonheur dans un de ces ouvrages de qualité. L’édition varie entre couverture souple ou dure, les dessins seront crayonnés ou en aplat de couleurs si ceux-ci sont réalisés par informatique, dans tout les cas, le résultat est toujours sublime.

Des exemples d’Artbooks.

WAKFU ARTBOOK cfsl ANKAMA MALIKA Xa Colors
Artbook WAKFU CFSL.NET Art Of Maliki Xa Colors

4- Presse

Ankama s’est fait connaître pour ses publications de magazines autour de Dofus et de Wakfu pour la jeunesse. Aujourd’hui la maison d’édition fait perdurer ces publications que vous trouverez chez votre marchand de journaux.

Dofus Mag

Dofus Mag

5- La Bande Dessinée

Allons maintenant dans le vif du sujet : la bande dessinée chez Ankama.

♥

Le LABEL 619

Créé pour RUN, l’auteur de MUTAFUKAZ (dont le 5e et dernier tome est en cours de production), ce label regroupe aujourd’hui plusieurs auteurs et plusieurs titres qui tournent autour de la culture urbaine.

Mais présentons d’abord Mutafukaz :

« Angelino, un jeune loser comme des milliers d’autres à Dark Meat City squatte une chambre d’hôtel miteuse

Mutafukaz T2

Mutafukaz T2

dans le quartier latino de Rios Rosas avec son pote Vinz et enchaine les petits boulots. Ses journées se traînent en de monotones zappings télé. Heureusement il y a ces matchs de catch mexicain dont il est fan. De jobs foireux en discussions métaphysiques sous les étoiles avec son pote, son quotidien s’égrène lentement jusqu’à un banal accident de scooter. Angelino va alors plonger dans un ouragan d’ennuis inimaginables, impliquant hommes en noirs surarmés, gangs de toutes sortes, catcheurs justiciers mexicains et même des entités cosmiques vicieuses aux buts mystérieux ! »

Florent MAUDOUX

Florent MAUDOUX

L’auteur est très proche d’un autre qui publie sous le même label et dont la BD Funérailles 2, très attendue, est parue le mai 2014. Il s’agit bel et bien de Florent Maudoux. Ce lyonnais au crayon léger et efficace nous propose un scénario original avec FREAK’S SQUEEL. Autour de cet univers sont nés deux spin-off: Rouge et Funérailles. Rouge se fait en collaboration avec Sourya, un illustrateur très différent et en même temps parfaitement adapté au personnage de Maudoux.

Funérailles T2

Funérailles T2

Amateur de références geeks, Freaks’ Squeel sera parfait pour vous. On ne sait plus si on a tout trouvé, chaque case est un puit où

Freaks' Squeel T1

Freaks’ Squeel T1

l’on s’enfonce s’en jamais avoir envie d’en sortir. Un univers riche en couleur, même en noir et blanc ! Un conseil : lisez cette BD. Je sais que je vous ai déjà dit ça mais quand on aime, on ne compte pas !

La Belle Mort

La Belle Mort

Le troisième auteur que je présenterais ici à un dessin onirique et doux. La coloration nous embarque dans son rêve, suivons Mathieu Bablet ! Entre Adrastée et La Belle Mort il y a un monde mais le style reste parfait. Adrastée, monde de rêve, quête d’un passé, c’est en suivant le protagoniste que l’on se retrouve propulsé dans l’imagination de l’auteur.

La Belle Mort est différente au niveau de l’histoire puisqu’il s’agit d’une fable post-apocalyptique où l’on suit trois jeunes hommes à travers leur périple pour retrouver des survivants. Leur but étant de préserver l’espèce humaine.

Mais bien sûre ce Label 619 c’est aussi Doggy Bags (bientôt un nouveau tome !) où l’on retrouve au sein du même tome des histoires de différents auteurs du même « crew » comme Ducoudray ou Singelin.

Doggy Bags

Doggy Bags

Maliki

Quittons le Label 619 pour découvrir Maliki, un des auteurs les plus connus de chez Ankama !

Maliki

Maliki

Découvert par son blog, Maliki a fait depuis un bout de chemin ! Cet auteur dont l’avatar est une demoiselle aux cheveux roses,

Maliki T6

Maliki T6

aux oreilles pointues et fanatique des chats en est à son sixième tomes. De blogueur BD il est devenu une référence pour Ankama. Ce sont des bouts de sa vie qu’il met en scène avec beaucoup d’humour et de chats !

– DOFUS

Enfin puisqu’Ankama et DOFUS/WAKFU sont indissociables, de multiples BD autour de l’univers de DOFUS on été éditées.

Justice

Justice

J’espère que ça vous donne envie de découvrir Ankama un peu plus et de lire des bandes dessinées originales, pleines de peps et de dynamisme ! Voici d’autres Labels comme Hostile Holster pour tout ce qui est thriller, Etincelle pour tout ce qui traite de la vie et du rêve. 

D’autres titres à lire (absolument) dans votre vie : Burlesque, Love, Maori, The Grocery, Expérience Mort, Le chevalier d’Eon, Confession d’un canard sex toy, Kairos, Monkey Bizness, Tank Girl

Pour plus de conseils lectures, d’info ce serait un plaisir d’échanger avec vous sur le sujet ! Vous pouvez laisser un commentaire ou venir sur la page Facebook pour discuter autour de cette maison d’édition.

Pour plus d’informations :

 

Adrastée, de Mathieu Bablet – Critique littéraire

12 Fév

Attachez vos ceintures, aujourd’hui on décolle vers le Mont Olympe … Un peu de mythologie n’a jamais fait de mal à personne, surtout quand c’est fait avec onirisme, douceur et que c’est édité (je vous le donne en mille) par Ankama. Je suis là aujourd’hui pour vous parler d’Adrastée de Mathieu Bablet. Oui, le titre fait référence à une nymphe grecque car c’est précisément dans le monde antique que nous allons basculer, entourés de divinités.

ADRASTEE

Les couvertures

Une jolie bande dessinée en deux tomes – et chaque couverture est une oeuvre d’art à elle seulequi se lit vite, mais s’admire des heures.

Et un petit synopsis pour la route :

« Après avoir passé 1000 ans sur son trône de pierre à méditer sur sa condition d’immortel, un homme, ancien roi d’hyperborée, part vers le Mont Olympe. Après avoir vu disparaître les siens et son peuple, au fil d’une vie qui n’a que trop duré, il s’est enfin décidé à trouver les Dieux pour les questionner quant à son étrange nature. Pourquoi lui ? Comment mourir ? Peut-il encore retrouver celle qu’il a aimée ?
Sur sa route, il croisera hommes, femmes, dieux, déesses, qui, selon leurs humeurs, leurs envies, leurs natures, leurs intérêts, influeront chacun à leur manière sur la destinée du voyageur, de cet homme qui n’est plus que l’ombre de lui-même, de sa légende. »

Admirez la qualité

Admirez la qualité

Maintenant place à ce que j’ai à dire ! Et ce ne sera qu’en bons termes que je parlerai de ces ouvrages délicieux. On se jette à corps perdu dans un monde plutôt difficile à appréhender, mais Ô combien accrocheur ! A la fin du premier tome, on se demande « Pourquoi ? Comment ?« . On serait presque seul face à la grandeur du monde, immortel (comme notre héros).

Alors on prend le tome 2 avec la volonté de faire encore un bout de chemin. Dans ce monde merveilleux où chaque planche ne demande qu’à être un monde où le lecteur peut se plonger. La force des propos est sublimée par la profondeur du dessin. Tout dans cette bande dessinée respire la douceur, la délicatesse et la grâce ! Je suis séduite et vraiment, ces couleurs chatoyantes et ce style poétique et gracieux m’ont laissé une trace indélébile. Un graphisme subtile et parfait.

Mathieu Bablet, un artiste que je vais suivre de plus près !

ADRASTEE 3

.

Un mot pour résumer Adrastée, de Mathieu Bablet : onirique.

Florent Maudoux … Un Mogwaï pas comme les autres

18 Jan

Voilà, petite news ! J’ai décidé de faire tous les jours une critique de BD et ce jusqu’à ce que le festival d’Angoulême se soit déroulé. Je ne peux pas y participer physiquement mais je souhaiterais partager mon amour des BD de cette manière.

Alors d’abord je voudrais mettre à jour le « Baby-Challenge » BD !

freaks-squeele-cover

Freaks Squeel

1 ~ Trois ombres de Cyril Pedrosa
2 ~ Série – Maus de Art Spiegelman
3 ~ Série – Princesse Sara de diamants de Audrey Alwett
4 ~ Série – Freaks’ Squeele de Florent Maudoux
5 ~ Série – Pico Bogue de Dominique Roques
6 ~ Le bleu est une couleur chaude de Julie Maroh
7 ~ Série – Sambre de Bernard Yslaire
8 ~ Série – Maliki de lune de Maliki
9 ~ Série – Blacksad de Juan Diaz Canales
10 ~ Série – Lou de Julien Neel
11 ~ Série – La Quête d’Ewilan de Lylian
12 ~ Série – Le Combat ordinaire de Manu Larcenet
13 ~ Série – Simon’s Cat de chat de Simon Tofield
14 ~ Série – Peter Pan de Régis Loisel
15 ~ Série – Astérix de René Goscinny
16 ~ Série – Persepolis de Marjane Satrapi
17 ~ La Célibataire de India Desjardins
18 ~ Série – Sky Doll de Alessandro Barbucci
19 ~ Série – Le retour à la terre de Manu Larcenet
20 ~ Série – Magasin générall de Régis Loisel

JOKERS
1 ~ Série – Mamette de Nob
2 ~ Série – Elinor Jones de Algésiras
3 ~ Série – De cape et de crocs de Alain Ayroles
4 ~ Chroniques de Jérusalem de Guy Delisle
5 ~ J’aurais adoré être ethnologue de Margaux Motin


fs

.

MAUGWAI

Trop chou ce Florent Mogwai !

Je ferais un article sur le dernier BLACK SAD bientôt, ainsi que sur Maliki. Mais aujourd’hui c’est une spéciale Florent Maudoux !

Je remercie mon amie Amarüel pour m’avoir prêté les trois premiers tomes de la bande-dessinée Freaks’ Squeel (le quatrième arrivera dans la semaine donc j’éditerais ce post plus tard) ainsi que le tome 1 de Rouge et le tome 1 de Funérailles.

Alors par où commencer ? Par le début, et donc Freaks’Squeel ! Cette série comporte à ce jour six tomes. Elle sort de la maison d’édition que j’affectionne particulièrement… Je vous le donne en mille !?! ANKAMA.

Si à l’heure actuelle je n’en ai lu que trois tomes, je compte bien ne pas m’arrêter là et continuer l’aventure.

Freaks-Squeele-tome-1

Couverture du tome 1

L’histoire en quelques lignes :
« À la Faculté des Études Académiques des Héros, Chance, Xiong Mao et Ombre entament leur cursus. Ces trois nouveaux étudiants vont découvrir les joies de la vie universitaire, la concurrence sans pitié entre étudiants, les professeurs sadiques et le stress des examens. Une université pour apprendre à gérer son image et obtenir un permis de super héros : il fallait y penser. »

Un coup de crayon envoutant, des pages où l’on oscille entre couleurs et noir et blanc pour un rendu exceptionnellement beau. L’humour, omniprésent, mérite d’être souligné ne serait-ce que pour les multiples références… Vous voulez que je vous donne des exemples ? Il y a les Monty Python pour l’humour ainsi que des graphismes qui sortent de l’univers manga et comics. On retrouve entre autre un personnage de Full Metal Alchemist (mais je ne vous en dis pas plus) et puis d’autres répliques de films à gogo ! Vraiment un puit sans fond au niveau références culturelles.
Je suis tout simplement charmée et j’ai du mal à vous rédiger quelque chose d’objectif. L’histoire est originale et nous présente des personnages qui, malgré leurs aspects de héros, ne sont en réalité pas différents de nous ! Leurs préoccupations, leurs envies et leurs déboires sont ceux de tout bon étudiant qui se respecte ! Et puis, le côté art martial rend la BD d’autant plus attirante ! Moi aussi j’aimerais me mettre au Flamendo, qui serait le lien parfait entre deux choses que j’aime : la danse et le self-defense… Une idée à approfondir !

Funérailles-Florent-Maudoux

Funérailles, F. Maudoux

Allez, passons au tome 1 de Funérailles qui revient sur l’enfance de ce personnage de Freaks’ Squeel. Il n’existe pour le moment que le tome 1 sorti en 2013. Nous attendons donc avec impatience la suite !

« REM, une cité décadente où les images diffusées par les cyclopes font et défont les dieux. Entre trahisons et complots, Fortunate Sons raconte l’histoire du dernier héros de cette civilisation et comment il a donné
naissance au mythe de Funérailles.« 

Florent Maudoux nous emporte dans un univers plus sombre, plus guerrier, au sens chevaleresque du terme. J’ai beaucoup apprécié l’objet livre qui est une véritable BD de collection. De noir il n’y a pas que l’histoire, la couverture ainsi que les pages le sont. Un beau cadeau à offrir aux amateurs de BD !

Et enfin le tome 1 de Rouge, scénarisé par F. Maudoux mais dessiné par Sourya. Ce premier tome est aussi le commencement d’une série dont on attend la suite (qui arrive en février). Au contraire de Funérailles, l’univers est coloré mais tout aussi guerrier. La différence est dans l’art de la guerre. Ici il s’agit des arts martiaux.

« Rouge est la première série issue de l’univers Freaks’ Squeele. On y découvre la jeune Xiong Mao, alors adolescente, dans un long

Devinez quel est le titre ...

Devinez quel est le titre …

périple vers l’âge adulte qui l’amènera à affronter ses camarades de classe, mais aussi ses professeurs. Un chemin semé d’embûches entre super pouvoirs et trahisons dignes des Borgia. Heureusement, ses amis sont là pour l’accompagner et grandir avec elle. Un parcours initiatique hors norme dans le monde des arts martiaux.« 

Le dessin, très doux et plein de couleurs de Sourya renvoi très bien l’image que je me faisais de l’univers de Xiong Mao, même si j’ai été surprise (non en mal) de certains événements. Cette demoiselle, au caractère bien trempé, sait s’imposer et provoque chez le lecteur une forme de fascination… Osez dire le contraire !

Une petite référence présente dans ce tome pour la route ? Je vous lance le défi – pas très difficile – de trouver Sailor Moon dans ce tome !

fs pac

Bonus

Allez, je vous laisse en proie aux envies de lectures que j’espère vous avoir prodiguées!

fs wp

xoxo

Mutafukaz, Run

17 Déc

Parlons Ankama … Il s’avère que j’aime vraiment cette maison d’édition. Oui oui c’est Eux, ceux qui ont fait DOFUS ! Oui, ce jeu auquel les collégiens se vantent de jouer, et que les moins jeunes ont plutôt tendance à cacher. C’est aussi Eux qui passent le matin durant ton ptit déj’ à la télé avec leur série Wakfu, issue directement de l’univers de Dofus mais 1000 ans après. Et si tu ne vois pas de quoi je parle, Dofus c’est aussi un manga qu’on ne peut pas le louper. On le trouve même entre les tomates et le salami au supermarché !

beta-dofus-620x320

Dofus et ses perso si mignons !

Bref, Ankama ce n’est pas que ça, c’est une équipe de graphistes, d’illustrateurs et d’auteurs BD hors-pairs. Citons juste pour le plaisir : Maliki (qui m’a motivé à dessiner quand j’ai ouvert son Artbook et que j’ai lu son blog), Xa, Florent Maudoux (dédicace à une copine fana de Freak’s Squeel), Ancestral Z, B. Hottin (pour ses Pandas dans Pandala)… Bref, je vous conseil de regarder un peu !

Mais aujourd’hui je vais vous présenter une BD de leur collection Label 619. Il s’agit de Mutafukaz dont l’auteur est RUN.

170200_680_300

« Angelino, un jeune loser comme des milliers d’autres à Dark Meat City squatte une chambre d’hôtel miteuse dans le quartier latino de Rios Rosas avec son pote Vinz et enchaine les petits boulots. Ses journées se traînent en de monotones zappings télé. Heureusement il y a ces matchs de catch mexicain dont il est fan. De jobs foireux en discussions métaphysiques sous les étoiles avec son pote, son quotidien s’égrène lentement jusqu’à un banal accident de scooter. Angelino va alors plonger dans un ouragan d’ennuis inimaginables, impliquant hommes en noirs surarmés, gangs de toutes sortes, catcheurs justiciers mexicains et même des entités cosmiques vicieuses aux buts mystérieux ! »

mutafukaz20

Run nous transporte à la frontière Mexicaine où l’on suit l’aventure d’Angelino et Vinz. Reconnaissables par leur physique hors normes, ils traversent les quartiers et côtoient la mafia, les gangs et autres groupes de personnes très fréquentable … ou pas ! Drôle, graphiquement marqué par les arts de la rue, cette BD est pour les amateurs du genre ! On oscille entre des parties colorées, ainsi que d’autres en noir et blanc. Il y a même, à la fin du bouquin, des dessins supplémentaires en pleines pages (et pas uniquement en BD) qui offrent une vision autre et plus détaillée des personnages.
Perso, j’adhère totalement ! Si en BD je suis habituellement plus fana de fantasy ou de mythologie, Mutafukaz a été un véritable coup de coeur ! Je ne suis pas prête d’oublier ce périple littéraire.

Retrouvez Mutafukaz sur la toile !

images (40)

Vinz

images (41)

Angelino

 

%d blogueurs aiment cette page :