Tag Archives: #jesuischarlie

#jesuisCharlie

8 Jan
je suis charlie

je suis charlie, Joachim Roncin

« Ma liberté, longtemps je t’ai gardée, Comme une perle rare,
Ma liberté,C’est toi qui m’as aidé à larguer les amarres.
Pour aller n’importe où,pour aller jusqu’au bout des chemins de fortune,
pour cueillir en rêvant une rose des vents sur un rayon de lune. »

Ma liberté, votre liberté, notre liberté, leur liberté a été bafouée, entachée de sang ! Je me rappelle il n’y a pas si longtemps de ça, en Syrie, Ali Ferzat (un dessinateur) qui s’était fait casser les deux mains pour avoir oser s’exprimer … En France, nos dessinateurs avaient pris leurs crayons pour s’indigner. Aujourd’hui c’est en France que ça se passe et ce ne sont pas que des mains de cassées, ce sont des vies aspirées, gâchées, pulvérisées ! Pour quoi ? Pour rien !

Ferzat par Kichka

Ferzat par Kichka

Alors c’est ça, le dessin désarme au point de s’attaquer physiquement aux dessinateurs ? Le papier est une arme égale à une arme à feu ? Il semblerait que pour certains, oui. C’est avec horreur, tristesse et surtout effarement que je constate à quel point certains droits durement acquis par des générations passées peuvent être bafoués, écrasés, anéantis.

Nous ne sommes pas et ne serons pas opprimés par une bande d’assassins qui cherche à réduire notre liberté en nous faisant peur. Faire peur c’est l’arme du faible, faire peur c’est avoir besoin de rabaisser l’autre. Osons nous affronter sur le terrain de la liberté, vous verrez que la France peut s’unir contre un oppresseur pour sortir plus libre qu’avant ! Ce n’est pas demain que la France arrêtera d’avoir des penseurs, des dessinateurs, des humoristes, des journalistes et des gens libres de s’exprimer !

Soutient de Boulet

Soutient de Boulet

Voilà, je suis triste et atterrée mais au moins j’ai dis ce que j’avais sur le cœur. Maintenant mes pensées vont pour toutes les familles, pour les membres du journal, pour les policiers. J’espère que nous saurons le « pourquoi » véritable en retrouvant les auteurs de cet attentat.

RIP à ces dessinateurs morts au combat pour la liberté, morts pour la liberté d’expression dans le pays des Droits de l’Homme et du Citoyen.

« Solidarity for ever »

 Leurs cœurs se sont éteints, les Français font battre les leurs en unions pour que Charlie, tel un phénix, renaissent de ses cendres ! Ils ont voulu tuer Charlie, ont leur prouvera qu’on ne touche pas à notre liberté sans combattre.

je suis charlie

je suis charlie

A nous de continuer le combat pour notre liberté !

Little Daisy

———————————————————————————————————————————————————

          Il m’est bien difficile d’écrire ces quelques mots… Je ne peux ici que présenter mes sincères condoléances aux familles, collègues et amis de tous ceux qui ont perdu la vie en ce 7 janvier 2015.

Charlie, je l’espère, renaitra de ses cendres et va continuer encore plus fort de taper sur tout le monde et va continuer de nous faire rire parce que, putain, on va bien en avoir besoin dans les semaines / mois à venir. J’espère également que cet acte ne restera pas condamné, car la liberté de la presse et la liberté d’expression restent et resteront un droit essentiel dans notre pays et le monde.

Voir ici des grands mouvements de solidarité réchauffe mon cœur de pierre. Car vous n’avez pas tué Charlie aujourd‘hui, vous avez réveillé les Charlies en nous. Et continuons à rire encore et toujours, je pense que c’est ce qu’ils auraient voulu. Pour qu’ils ne soient pas mort pour rien. Le cœur n’y est pas aujourdhui mais ça ira mieux demain, enfin je crois.

En attendant comme dirait l’autre : « Monde de merde ».

Je vous laisse ici les mots de Cabu lui-même, qui n’ont jamais été aussi vrai.

Ekiipatang

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :