Archive | décembre, 2013

The Goon, Eric Powell

30 Déc

The Goon de Eric Powell, un comics avec une brute et des zombies !
Une découverte sympa en cette fin d’année. On fait avec la bibliothèque des autres lors de nos déplacements familiaux …

Cette série est composée de 10 tomes pour le moment. Je n’en suis qu’au début avec « Rien que de la misère » et je pense en avoir assez lu et vu pour vous conseiller d’y jetter un oeil. Amateur du genre : lancez-vous.

TheGoon1_14052005_46851 (1)

Dans votre Pile à Lire pour 2014 ?

Pour ce qui est de l’auteur : une pointure du comics qui a bossé pour Marvel et DC. Il écrit aujourd’hui pour lui-même avec Chimichanga ou encore The Goon. On aime son dessin et son côté léger malgré un thème plutôt sombre.

Revenons au synopsis général de la série :

« La ville est infestée de zombies, de goules, de monstres… et d’un prêtre déjanté à la tête d’une armée de morts-vivants, bien décidé à conquérir le monde. Accompagné de Franky, son meilleur ami, The Goon est le seul capable de rétablir un semblant d’ordre dans ce drôle d’univers pris de folie. »

Si le thème des zombies semble très en vogue, cette mode ne m’est pas forcément plaisante. Retournement de situation avec ce comics que j’ai lu d’une traite en me marrant de A à Z.
The Goon donne, par son dessin cartoon, une approche plus fun de ce sujet. J’ai vraiment bien aimé. En plus, le héros est en fait une brute épaisse qui ne semble pas éprouvé de réel sentiments envers quiconque. On pourrait presque se demander si c’est réellement un héro puisqu’il ne prend pas en considération le bien et le mal. Cependant, cet anti-héro, doublé de son « assistant » et ami Franky, reste attachant.
Eric Powell par cette série nous offre un vent de fraicheur (peut-on dire ça pour des zombies ?) et d’humour, surtout de l’humour !

Ils sont en phase de Kickstarter pour leur projet d’animation. Je vous laisse le trailer en espérant qu’un jour The Goon soit adapté de la sorte.

Publicités

Zombillenium d’Arthur De Pins

29 Déc

Pour être dans l’air du temps, je vous conseille de regarder le clip de Skip The Use, Nameless World. Une bonne entrée en matière afin de découvrir ou d’aller plus loin dans la BD Zombillenium d’Arthur De Pins. Cette BD franco-belges a débuté dans Spirou en 2009, publiée en 2010 pour le premier tome, cette année (2013) a vu la sortie du très attendu troisième tome.

113245_c

.

Revenons donc sur l’histoire générale avec le premier tome « Gretchen » :

Et à présent, bienvenue dans le Parc d’Attraction le plus flippant  funky de la planète. Ce parc, ouvert au public, est peuplé d’employés très étranges, un peu différents des gens normaux. Des zombies, une momie, des vampires, des loup-garous et une sorcière stagiaire. Tout va dans un semblant de monde normal (c’est aussi la crise chez les zombies), jusqu’au basculement, avec l’arrivée d’un nouveau.

Un  nouveau job ? Tentez à Zombillenium, « Ici on embauche … Pour l’éternité.« 

Je me suis bien amusée dans cet univers si décalé, à mi-chemin entre notre monde et de la fantasy. Du fantastique comme j’aime. Gretchen est trop badass ! Un physique avantageux, un look négligé dans la vie mais mimi comme tout dans son costume de sorcière, un papa démoniaque et une répartie cinglante : cette fille est une femme comme je voudrais être (en plus elle a été à Poudlard et à fait des trucs avec Harry Potter). Le personnage masculin d’Aurélien est aussi très canon dans son genre. Pas le type de mec à dormir dans la baignoire.

Un graphisme sublime, un dessin en rondeur, des couleurs voyantes sans être criardes. Cette BD est un petit chef-d’oeuvre qui mérite d’être lu.

Et vous, avez-vous un billet pour Zombillenium ? Alors suivez-moi !

images (1)

Un staff hors du commun !

Amarüel entre dans la blogosphère

29 Déc

Plop !

Aujourd’hui c’est sur votre 31 que vous devez être !

Je vais vous présenter une Lady et pas n’importe quel genre. Du genre qui a la classe.

Veuillez faire place à Dame Amarüel de Quiberon.

AMARUEL

Si son coup de crayon m’a séduite au premier coup dœil, ses aquarelles m’ont laissée sans voix, surtout à Noël, quand elle m’a offert deux MAGNIFIQUES marques-pages. Dame Amarüel est aussi une chanteuse hors pair. Ses talents ne se limitent pas à celà, elle est douée pour vous faire peur dans les toilettes avec des imitations de Golum digne du doubleur français ! I swear.
Mais si je vous la présente aujourd’hui ce n’est pas pour vanter tous ses mérites, c’est pour vous présenter son blog tout beau, tout neuf : http://amarueltribulation.weebly.com/ !

Je ne peux que vous conseiller d’y jeter un oeil : elle me prête ses bouquins et je les chronique. C’est vous dire si nos goûts se relient …

Voici une fan de SF, de Fantasy, de Bit-Lit, de Manga, de litté jeunesse et de Florent Maudoux (je l’ai contaminée avec mon Ankam’Obsession).

En gros une gente Dame fort sympathique qui évolue dans un monde bien à elle, mais qu’elle ouvre à qui le veut. Et je ne suis personnellement pas déçue de l’avoir découvert. Parce qu’à l’idée de ne plus la voir autant à la fin de ma formation (on travaille ensemble), mon cœur se serre un peu.

Allez, je vous mets des photos de mes marques-pages juste pour vous faire envie dès mon retour au Havre dans 1 semaine !

Les enquêtes extraordinaires de Newbury et Hobbes, Les Revenants de Whitechapel de George Mann

28 Déc

Les enquêtes extraordinaires de Newbury et Hobbes, Les Revenants de Whitechapel de George Mann

newbury et hobbes

.

Si à ce jour, 4 tomes de cette série semblent en vente, seulement le 1er est disponible en français. Edité dans un premier temps chez Ecclipse, ce tome fut quelques temps en rupture jusqu’à une ré-édition.
En passant dans une librairie d’occasion, j’ai flashé sur la couverture. Londres, un style victorien, un duo qui paraissait haut en couleur : j’ai dit « c’est pour moi » ! 24h plus tard, le livre terminé, je suis sous le charme. J’ai en effet adoré ce duo entre Newbury et Veronica. Voila une femme forte dans un Londres très masculin face à un dandy quelque peu excentrique ! L’esthétique steampunk encense cette enquête policière avec brio.

Vous aimez Sherlock Holmes ? Lancez vous donc, vous ne risquez pas d’être déçu (sauf par le fait qu’il n’y ait pas la traduction de la suite).

Un bref aperçu de l’histoire qui se trouve sur la quatrième de couverture afin de se mettre en appétit :

« Bienvenue dans un Londres victorien, étrange et dangereux. Chaque jour, de nouvelles découvertes technologiques viennent améliorer la vie des Londoniens : des dirigeables sillonnent le ciel alors que des automates sont à leur service. Mais sous le vernis du progrès se cachent de sombres événements.
Sir Maurice Newbury et sa charmante assistante Miss Veronica Hobbes doivent enquêter sur le crash d’un dirigeable et la disparition de son pilote automate, tout en investiguant sur les apparitions mystérieuses d’un policier fantôme à Whitechapel…« 

Voici une lecture qui m’a ravie et qui a offert un beau morceau de rêve à mon imagination. Du coup je pense que je vais me lancer1535-1 dans la lecture de Le Mystère du drake mécaniste par Lilith Saintcrow qui est dans la même veine que l’oeuvre de George Mann.

Le Singe de Hartlepool, W. Lupano et J. Moreau.

27 Déc

Bonjour,

Alors cette critique abordera un thème plus « sérieux » qu’à son habitude avec une BD qui a connu un franc succès cette année (2013). Il s’agit du « Singe de Hartlepool » écrite par W. Lupano et J. Moreau.

le singe de hartlepool

.

Rapide retour sur l’histoire afin de situer le contexte :

« En pleine guerre napoléonienne, un navire français fait naufrage au large de Hartlepool. Parmi les débris, un seul survivant : un chimpanzé, mascotte de l’équipage portant l’uniforme tricolore. Mais, dans ce petit village d’Angleterre, où personne n’a jamais vu de Français, l’animal correspond assez bien à l’idée qu’on se fait de l’ennemi. Aussitôt, le singe est traîné en justice, accusé d’espionnage…« 

Tout d’abord un point historique sur cette histoire de singe à Hartlepool : il s’agit d’une légende britannique sur le village d’Hartlepool qui se situe sur la côte Est de l’Angleterre. Au cours des guerres napoléonienne, un navire aurait fait réellement naufrage en ce lieu avec comme seul survivant un singe portant l’uniforme des soldats français. Il fut jugé et pendu ce qui vallut aux villageois de Hartlepool le surnom de H’angus. L’équipe de foot a comme mascotte « H’Angus The Monkey » et S. Drummond a été élu trois fois maire de la ville après avoir fait campagne costumé en H’Angus The Monkey. Donc une légende très présente dans ce comté, qui sait rire aujourd’hui de ce quiproquo historique.

Alors voilà, j’avais eu le marque page et l’avais trouvé beau. Sans la moindre idée de ce que l’histoire allait me réserver, j’ai emprunté ce bouquin à la BM. Ce fut le choc ! Nulle histoire de piraterie sympa où un singe serait le héros. C’est face à une histoire terrible, face à ce que l’homme est réellement, face à la bassesse que je me suis retrouvée. Des couleurs magnifiques qui mettent en scènes ce que l’homme cherche à chacher : ses instincts primaires et son côté inculte. Ce singe est le symbole de l’être qui ne peut rien face à la crédulité des autres. La haine de ce peuple envers l’autre peuple est si forte que rien ne peut les stopper. On arrive à un constat : nous en sommes toujours au même stade de nos jours …
Une réflexion intense sur la tolérance, sur l’Autre et aussi un retour sur un événement historique trop peu connu ! Une triste fable pour les hommes mais un ouvrage éclairant aux graphismes doux et mélancoliques.

En personne ayant fait Histoire à la fac : j’approuve cette BD.

Georges et les secrets de l’univers, de Stephen Hawking, Lucy Hawking et Christophe Galfard

26 Déc

GEORGES ET LES SECRETS DE L’UNIVERS, de Stephen Hawking, Lucy Hawking et Christophe Galfard.

Allez-vous voyager avec Georges ?

Oui je parle bien de Stephen Hawking, le même physicien que cite Sheldon dans The Big Bang Theory. Mais je ne suis pas du tout une experte scientifique (malgré tout j’ai compris le bouquin). Normal, c’est un roman ado, de vulgarisation scientifique. On y apprend beaucoup de choses sur la création des étoiles, l’univers, les planètes et ce sans s’en rendre compte.

De quoi ça parle si ce n’est pas un bouquin de science à proprement parler ?

1073883_3046001

.

« Le jour où Georges rencontre ses nouveaux voisins – la jeune Annie et son scientifique de père, Éric – il est loin d’imaginer ce qu’il va vivre. Le garçon découvre chez eux un secret qui va bouleverser sa vision du monde… Éric possède Cosmos, l’ordinateur le plus perfectionné qui soit, dont la super-intelligence peut projeter Georges et ses amis aux quatre coins de l’Univers ! Alors, explorer l’immensité de l’espace, frôler des planètes, traverser une tempête d’astéroïdes devient un jeu d’enfant… Hélas, quelqu’un nourrit de sombres projets pour Cosmos ! Et, quand on sait qu’il n’y a rien de plus dangereux dans l’espace qu’un trou noir, Georges et Éric ont bien du souci à se faire…« 

Lucy Hawking est romancière, et avec l’aide des son père pour les connaissances scientifiques elle signe là un véritable chef d’oeuvre qui j’espère deviendra un classique (si ce n’est pas déjà le cas).
Il s’agit en fait d’une trilogie mais je viens de débuter par le n°1. Je suis séduite et j’ai l’impression d’avoir appris un max de choses. En plus c’est la classe de dire « oui oui, j’ai lu un livre de Hawking » alors qu’en fait vous avez un parcours littéraire et qu’en règle général vous êtes plus Penny que Sheldon (oui, toujours une référence à The Big Bang Theory).
Une petite lecture sympa et rapide que je me suis empressée de poser sur la table de chevet de mon petit frère !

Joyeux Noël

25 Déc

 

Entre la bûche et le traditionnel Astérix qui passe à la télé, je vous souhaite un Joyeux Noël !

Alors, qu’est-ce que Santa vous a apporté cette année ?

%d blogueurs aiment cette page :